SITAmnesty

Mercredi 21 avril 2010

Division SS MUSULMANE « Handschar » [Cimeterre], 1943-1945

Filed under: collaboration,société multiconflictuelle — sitamnesty @ 23:37

symbole de la division SS handscharL’idée de créer une division de volontaires musulmans à partir des possessions croates en Yougoslavie est soumise par Himmler en 1942. Hitler, bien que favorable à ce projet n’en autorisera la mise sur pied qu’en février 1943. L’intention est d’utiliser les rivalités historiques des différentes communautés pour servir la cause allemande. Les partisans communistes de Tito, qui sèment le trouble dans les zones occupées italiennes et allemandes, sont issus principalement de la population orthodoxe de serbie.

En dépit de l’obstruction du régime croate de Ante Pavelic, le recrutement débute en mars 1943. La SS trouve un soutien de poids en la personne du grand mufti de Jérusalem, qui encourage à la lutte contre « la menace judéo-bolchevique ». La première campagne de recrutement voit arriver un contingent de 8.000 volontaires, mais l’engouement pour cette cause ralentit brutalement. Face à cette baisse de volontaires, la SS à alors recours au transfert d’hommes issus de l’armée nationale croate et à la conscription. Les cadres sont fournies par les volksdeutsches et quelques officiers musulmans de l’armée croate, ainsi que pour servir d’encadrement par l’arrivée d’un contingent de volksdeutsches provenant de la 7ème SS-Freiwilligen Gebirgs Division Prinz Eugen.

SS musulman de la division HandscharLes troupes musulmanes seront même autorisées à avoir leurs représentants religieux dans leurs rangs, seule exception faite durant toute la guerre à une formation de waffen-SS.

En juillet 1943, il est décidé que la division sera formée loin des distractions locales et elle est envoyée à Le puy, dans le centre de la France. Ce mouvement est impopulaire et le recrutement, volontaire ou conscrit, stoppe presque. Le moral de l’unité baisse dangereusement par cet éloignement de leur terre natale, mais surtout du fait des mauvais traitement que réservent les officiers à la troupe. Le 16 septembre 1943, la mutinerie du Gebirgs Pioner Bataillon 13 éclate à Villefranche-de-Rouergue. 40 musulmans seront fusillés dans la répression de cette mutinerie, 250 déportés en camp et quelques 500 autres versés dans l’organisation Todt.

Des éléments de la division font mouvement vers un camp d’entraînement situé en Silésie, et en janvier 1944, la division aligne un contingent de 21.065 hommes. A la mi-février, la division revient en Bosnie, et stationne dans les environs de Broko, sur la rivière Sava. En mars elle est engagée contre les partisans de Tito au sein du Vème SS-Gebirgskorps au côté de la Prinz Eugen. Peu de temps après, un de ses bataillons est transféré à la nouvelle division en cours de formation en Albanie : la 21ème SS-Division Skanderberg. Un mois plus tard, la division doit à nouveau pourvoir à l’encadrement de la 23ème SS-Division Kama, et en juin 1944 c’est près de 1.300 hommes qui sont tranférés.

De mars à septembre 1944, la Handschar mène des opérations contre les partisans, durant lesquelles elle commet de nombreuses atrocités. A la fin du mois de septembre, les forces allemandes se retirent des Balkans, conséquence de la défection de la Bulgarie et de la Roumanie. Ce retrait engendre la désertion de près de 2.000 hommes. Le point critique est atteint en octobre avec la désertion de la plus grande partie des troupes dite d’élite de la division, la compagnie d’escorte. Fou de rage, Himmler ordonne que tous les musulmans dont la loyauté est suspecte soient désarmés et assignés à des taches sans importance.

A la mi-octobre, la Handschar devient kampfgruppe de la taille d’un régiment, composé à part égale de volksdeutsches et de musulmans bosniaques. Cette unité est commandée par le SS-Sturmbannführer Hans Henke du Gebirgjäger Regiment 28. En novembre l’unité est en action contre l’Armée Rouge dans le sud de la Hongrie et dans la tête de pont du Danube dans le nord de la Yougoslavie. Elle fait retraite vers la « forteresse Margaret » derrière la rivière Dravna et le lac Balaton.

Ce secteur est relativement statique jusqu’en mars 1945 lorsqu’une nouvelle offensive soviétique repousse les allemands. Le Kampfgruppe Handschar fait retraite dans les montages autrichiennes. Début mai, les survivants se rendent aux troupes anglaises au sud de Saint Veit.

Accusée de nombreux crimes, la division SS musulmane Handschar est livrée par les anglais aux yougoslaves. Tous seront exécutés.

Sources : www.waffen-ss-combattants.fr et youtube.com/watch?v=rhB-c4goZuk

cliquer pour ouvrir la version au format pdf en une page, pour argumentaire
257 Ko – 1 page
Pour compléter tous les articles de type
Les musulmans nous ont sauvés des nazis
pendant que les français étaient tous des collabos, la preuve
c’est que je l’ai vu dans le film
Indigènes de Rachid Bouchareb !

11 commentaires »

  1. […] des Balkans ont choisi le camp allemand (où ils se sont illustrés par leur barbarie dans la division Handschar). […]

    Ping par Tuer les juifs : un impératif découlant du coran et de la vie de Mahomet « SITAmnesty — Lundi 14 février 2011 @ 14:54

  2. […] Uniforme d’un SS musulman de la division Handschar […]

    Ping par Islam et nazisme « SITAmnesty — Mercredi 23 février 2011 @ 00:14

  3. […] de construction, qui ont été couverts d’inscriptions racistes et islamophobes, ainsi que des croix gammées. En mai, des inscriptions xénophobes et pro-nazies avaient été constatées sur la devanture […]

    Ping par Mosquée d’Hérouville-Saint-Clair: nouveau coup d’éclats de la division SS Handschar! « Action sita & Sitavirus Pandémie. — Mercredi 23 février 2011 @ 04:18

  4. […] plusieurs pour ramener l’ordre.Pour cela vous pouvez imprimer les trois pages suivantes : – Historique de la division SS musulmane HANDSCHAR (version PDF en une page, à imprimer au dos de l’article sur la mosquée. Souligner en rouge […]

    Ping par NON à la grande mosquée de Villefranche-de-Rouergue « SITAmnesty — Jeudi 23 juin 2011 @ 13:52

  5. […] En savoir plus : la division Handschar […]

    Ping par Pascal « Papa  Schultz, avocat général pro-sharia de la Cour d’appel de Colmar « CARTOMATON — Dimanche 30 octobre 2011 @ 19:43

  6. […] Hitler et Mufti de Jérusalem – Division SS musulmane HandscharDocuments pdf produits avec […]

    Ping par Lettres ouvertes au Grand Rabbin de France « SITAmnesty — Samedi 21 janvier 2012 @ 18:27

  7. […] Historique de la division SS musulmane HANDSCHAR […]

    Ping par Action SITA: NON à la grande mosquée de Villefranche-de-Rouergue « Sitajoeblack's Blog — Mardi 21 août 2012 @ 22:13

  8. […] Argumentaire de circonstance : Division SS MUSULMANE « Handschar » […]

    Ping par Nicola Sirkis, archétype bobo d’Indochine | SITAmnesty — Mercredi 26 mars 2014 @ 02:42


Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Thème Rubric. Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 210 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :