SITAmnesty

jeudi 12 novembre 2009

En route vers le Cadurkistan

Filed under: (dés)intégration,Chance pour la France — sitamnesty @ 19:16

Terrorisme intellectuel

Midi-Pyrénées

vendredi 22 avril 2005

Communiqué de Zouheir El-Omary, imam de Cahors.

La communauté musulmane de Cahors se sent-elle concernée par la détention de Florence Aubenas et Hussein Hanoun ?

(Lu sur La dépêche du Midi, édition du LOT, samedi 16 avril 2005, page 22)

« La communauté souhaite vivement leur libération. Hier, pour le 100e jour de détention, nous avons fait une prière pour leur libération. Nous souhaitons que notre voix soit entendue. Je rappelle que le mot Islam veut dire paix. Si une personne tue une autre personne c’est comme s’il tuait toute l’humanité. À l’inverse, si quelqu’un protège autrui, c’est comme s’il sauvait l’humanité. Un verset du Coran qui stipule : II ne faut pas tuer le messager. Je participerais aujourd’hui au lâcher de ballons devant la mairie ».

Commentaires :

La communauté [musulmane de Cahors] souhaite vivement leur libération.
Cette déclaration est-elle véridique ou mensongère ? La question se pose car si la communauté musulmane de Cahors ne souhaitait pas leur libération et se réjouissait de leur captivité, est-ce que l’imam oserait le déclarer publiquement ? On peut légitimement en douter. Pour savoir si cette déclaration est véridique, il faut analyser le reste du communiqué afin de déterminer si le reste du communiqué est véridique ou pas. S’il l’est, on pourra raisonnablement penser que la communauté musulmane de Cahors souhaite la libération des otages. Mais si le reste du communiqué est mensonger, il faudra en tirer la conclusion qui s’imposera d’elle même.

Analysons donc le reste du communiqué.

Hier, pour le 100e jour de détention, nous avons fait une prière pour leur libération.
Prier, pour un musulman, n’a pas DU TOUT la même signification que pour un non-musulman. On utilise le mot « prier » parce que le vocabulaire occidental ne possède pas de mot spécifique décrivant ce qu’est une « prière » musulmane. En islam, prier signifie très exactement, et uniquement : enchainer un ensemble de mouvements et de paroles définis depuis plusieurs centaines d’années afin d’accomplir une démonstration de soumission envers Allah et envers la communauté des musulmans, soit collectivement le vendredi soit individuellement. Point. Aucune intention autre que celle d’afficher sa soumission n’est autorisée. Les catholiques célèbrent des messes « à l’intention de », il existe des prières écrites prévues pour diverses occasions. Il n’existe rien de cela en islam : selon les occasions de rassemblement, l’imam ne peut guère faire autre chose qu’un choix de lecture parmi les versets du coran ou des épisodes de la biographie de Mahomet, exclusivement. Les musulmans ne peuvent pas « prier » à l’intention de quoi que ce soit. Ils peuvent se rassembler « à l’occasion de » quelque chose, mais pas « prier à l’intention » de quelque chose. Tout au plus l’imam peut-il faire un prêche pour exhorter les fidèles à faire ou à ne pas faire telle ou telle chose, toujours sur la base des versets du coran ou de la biographie de Mahomet exclusivement. Affirmer que des musulmans ont fait une prière POUR quelque chose n’a islamiquement pas de sens. C’est par contre habile pour faire croire aux habitants d’une petite ville provinciale d’un département essentiellement rural que les musulmans prient de la même manière que les non-musulmans.
Cette déclaration est mensongère.

Nous souhaitons que notre voix soit entendue.
Nul doute que cette déclaration là soit véridique, mais il eut été utile de préciser entendu PAR QUI ?
Par les ravisseurs Irakiens ?
Ou simplement par la population de la ville de Cahors afin que cette population soit bienveillante envers les musulmans et les laisse solidement implanter l’islam dans leur ville jusqu’à ce qu’il soit trop tard pour eux ?

Je rappelle que le mot Islam veut dire paix.
De nombreux musulmans affirment en effet qu’islam viendrait de la même racine que « salam » qui signifie « la paix ». Si on enlève les voyelles de « salam » et de ‘islam » on trouve effectivement la même racine : SLM. Mais avec ce genre de raisonnement, aVioN viendrait de la même racine que oViN ou que aVoiNe…
Voici ce que disait déjà Voltaire à ce propos il y a plus de deux siècles, en 1760, dans sa lettre « AU SUJET DE Mahomet » :
Islam veut dire se résignant soi-même. Il a beau dire qu’islam signifie salut, parce que salamalech est la salutation des Turcs. Avec quels Turcs a-t-il donc vécu ? Il faut que ce soit avec des Turcs de bien mauvaise compagnie. Quoi ! de salutation, révérence, viendrait le salut éternel, l’islamisme ! Cette fade équivoque n’est supportable que dans notre langue. L’arabe n’admet point de tels jeux de mots ;
Plus récemment, (interview parue dans Le Soir de Bruxelles, vendredi 19 décembre 2003, page 21) à la question « C’est bien le mot « paix » (« salam ») qui est inscrit dans « islam » ? » Anne-Marie Delcambre, Conférencière-islamologue et professeur d’arabe au lycée Louis-le-Grand à Paris, déclarait :
Non, c’est « aslama ». Ce qui signifie « se soumettre ». Parce que j’enseigne l’arabe et que je côtoie le monde musulman depuis trente ans, j’ai décidé de ne plus laisser présenter un islam qui serait christianisé ou laïcisé mais qui n’a rien à voir avec l’islam juridique (…).
Donc soit l’imam de Cahors connait mieux la signifacation du mot Islam que Voltaire et qu’une Conférencière-islamologue et professeur d’arabe au lycée Louis-le-Grand à Paris, soit il ment (par ignorance ou délibérement)
Dans les deux cas, cette déclaration est un mensonge.

Si une personne tue une autre personne c’est comme s’il tuait toute l’humanité. À l’inverse, si quelqu’un protège autrui, c’est comme s’il sauvait l’humanité.
L’imam de Cahors ne précise pas si cette déclaration reflète son opinion ou s’il s’agit d’un citation du Coran. En fait il s’agit d’une citation du Coran, mais c’est une citation tronquée extraite de versets qui signifient en fait… le contraire !
Ici l’imam de Cahors se contente de réutiliser le mensonge qui a été servi par Dalil Boubakeur, recteur de la mosquée de Paris. Ce mensonge a été dénoncé et fort bien décortiqué sur le site internet de l’association occidentalis, http://www.occidentalis.com, dont nous nous contenterons de plagier les limpides explications :

« Si une personne tue une autre personne c’est comme s’il tuait toute l’humanité ».
Evidemment, devant une telle phrase, qui pourrait oser dire quelque chose ?
Et bien, NOUS osons dire et PROUVER que cette phrase n’est pas ce qu’elle parait être… Vous êtes sceptique ? Alors, bonne lecture…
« Quiconque aura tué un être humain sera censé avoir tué l’humanité entière ». On vous dit : « c’est dans le coran », et on s’en sert pour dire que l’islam n’a rien de terroriste. Un imam parisien l’a fait même mettre au fronton de sa « mosquée » après le 11 septembre.
Hé bien, cette citation est tout simplement doublement tronquée, et le sens de ce passage est bien différent. Vous n’avez qu’à vérifier dans votre version du Coran (sourate V verset 32).
La PHRASE entière est :
« Quiconque aura tué un être humain SANS QUE CELUI-CI AIT COMMIT UN MEURTRE OU SEME LE DESORDRE SUR TERRE sera censé avoir tué l’humanité entière. »
Ce qui ne veut déjà plus vraiment dire la même chose
D’autres versions disent : »non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre ».
Cette incise, omise volontairement par nos falsificateurs, est capitale. En effet, pour un musulman, quelqu’un qui critique, met en doute, ou combat la religion de Mahomet est coupable de semer le désordre et la corruption, comme l’atteste d’autres versets, qui, eux, disent explicitement de tuer les mécréants.
Donc non seulement ces menteurs d’imams ne citent pas les versets guerriers qui contredisent la phrase ci-dessus, mais en plus ils tronquent ceux-ci quand ils les cite à destination des non-musulmans. De plus, l’islam contraint le non-musulman, en terre d’islam, à la dhimmitude, la soumission à la oumma. Par conséquent, celui qui se révolterait contre cela créerait des « désordres », et par conséquent son éventuel meurtrier n’entre pas dans la condamnation coranique.
Maintenant, citons le verset en entier.
Sourate 5.32.  » C’est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu’en dépit de cela, beaucoup d’entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre. »
Et là, de nouveau, ça prend une toute autre allure : c’est tout simplement une condamnation des juifs (« Enfants d’Israël ») ou du moins de « beaucoup d’entre eux » qui n’auraient pas écouté les « messagers » (prophètes).
Autrement dit, cette phrase tronquée n’est même pas un principe pour les musulmans, mais un prétexte anti-juif. ( ce peuple « pervers » tel qu’il est décrit dans le verset 25 de la même Sourate)
Et le verset suivant confirme la violence contre ceux qui s’opposent à Allah ou Mahomet, et invite les « croyants » à les torturer, le tout avec la bénédiction d’Allah :
Sourate 5.33.  » La récompense de ceux qui font la guerre contre Dieu et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas ; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment,
sauf évidemment pour ceux qui se convertiraient à l’islam :
Sourate 5 34. excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir : sachez qu’alors, Dieu est Pardonneur et Miséricordieux. »
(On admirera le « avant de tomber en votre pouvoir« … Ah c’est beau, la paix et l’amour dans l’islam…) Et la suite de la sourate est de la même veine.
Par conséquent, un texte condamnant globalement les juifs, invitant à les torturer, les exiler, à les convertir, à les soumettre est tronqué pour lui faire dire que les musulmans n’appellent pas au meurtre.
Donc, Monsieur Zouheir El-Omary, imam de la communauté musulmane de Cahors, est un menteur, ou un analphabête coranique, et se fout ouvertement des habitants de Cahors (les Cadurciens, descendants de la tribu Gauloise des Cadurques)
Monsieur Zouheir El-Omary s’appuie de plus sur la complicité et la complaisance du journal « La Dépêche du Midi » qui ne va même pas vérifier le contenu du texte sur lequel il peut pratiquer le double langage islamique (la taquyia) en toute inpunité…
Et c’est ainsi qu’Allah est grand…

Un verset du Coran qui stipule : II ne faut pas tuer le messager
Il est fort dommage que Monsieur Zouheir El-Omary, imam de la communauté musulmane de Cahors, ne donne pas la référence du verset qu’il cite, car en cherchant le mot « messager » on ne trouve rien qui ressemble à ce qu’il affirme, voici en fait ce que l’on trouve dans le coran (traduction de Kasimirski)
Sourate 6, verset 61, : Il est le maître absolu de ses serviteurs ; il envoie des anges qui vous surveillent ; lorsque la mort s’approche de l’un d’entre vous, nos messagers le font mourir ; il n’y font pas défaut.
Sourate 15, versets 57-58 : Et quel est le but de votre mission, ô messagers ? dit-il. Nous sommes envoyés vers un peuple criminel, reprirent-ils, pour l’anéantir.
Et comment les messagers s’y prennent-ils pour tuer ?
La réponse se trouve à la sourate 51, versets 31 à 33 : Quel est le but de votre voyage, ô messagers ? Nous sommes envoyés vers un peuple criminel, Pour lancer contre lui des pierres.
Rappelons que lancer des pierres contre quelqu’uun se dit « lapider » en bon Français ou « caillasser » en français journalistique, et que l’islam applique la peine de mort par lapidation, c’est à dire par caillassage (mais officiellemnt cela n’a bien entendu rien à voir avec l’islam qui est une religion de paix et de tolérance, comme chacun sait…)
Monsieur Zouheir El-Omary, imam de la communauté musulmane de Cahors, affirme sans la moindre référence que II ne faut pas tuer le messager mais il se garde bien de dire que le messager, lui, peut tuer !
Cette déclaration est donc un mensonge par omission.

Je participerais aujourd’hui au lâcher de ballons devant la mairie
Non seulement Monsieur Zouheir El-Omary, imam de la communauté musulmane de Cahors, se fout ouvertement des Cadurciens mais il est aidé en cela par l’ignorance des représentants municipaux, qui le laissent accomplir sa mascarade et ainsi berner tous les officiels présents à ce rassemblement pseudo-oecuménique.

On voit qu’il est aisé de berner les non-musulmans en citant le coran. Les non-musulmans ont grand tort de ne pas connaître le coran.
Car lorsque des non-musulmans lisent le Coran, ils y trouvent ce que dit VRAIMENT l’islam sur de nombreux sujets. Le sujet du communiqué de l’imam de Cahors était les otages en Irak, or, en ce qui concerne les otages, voici ce que dit NOIR SUR BLANC le Coran :
SOURATE 2, verset 172. La vertu ne consiste point en ce que vous tourniez vos visages du côté du levant ou du couchant : vertueux sont ceux qui (…) rachètent les captifs (…)
SOURATE 8, verset 69 à 71. Si la révélation faite précédemment n’avait pas semblé vous y autoriser, Dieu vous aurait fait expirer par des châtiments douloureux la rançon des captifs à Badr. Nourrissez-vous des biens licites enlevés aux ennemis et craignez le Seigneur. Il est clément et miséricordieux. 0 prophète ! dis aux prisonniers qui sont entre vos mains : si Dieu voit de la droiture dans vos coeurs, il vous donnera des richesses plus précieuses que celles qu’on vous a enlevées, et ils vous pardonnera, parce qu’il est clément et miséricordieux.
SOURATE 9, verset 5. Les mois sacrés expirés tuez les idolâtres partout où vous les trouverez, faites-les prisonniers, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade ; mais s’ils se convertissent, s’ils observent la prière, s’ils font l’aumône, alors laissez-les tranquilles, car Dieu est indulgent et miséricordieux.
SOURATE 47, versets 4 et 5. Quand vous rencontrerez les infidèles, tuez-les jusqu’à en faire un grand carnage, et serrez les entraves des captifs que vous aurez faits. Ensuite vous les mettrez en liberté, ou les rendrez moyennant une rançon, lorsque la guerre aura cessé.
SOURATE 57, verset 14. Aujourd’hui on ne recevra plus de rançon ni de vous ni des infidèles. Le feu sera votre demeure : voilà ce que vous avez gagné. Quelle affreuse fin !
SOURATE 90, versets 12 et 13. Qu’est-ce que la pente ? C’est de racheter les captifs,

On comprend pourquoi les musulmans se gardent bien de dire ce que le coran raconte au sujet des otages !

Bilan ?
Le communiqué de Monsieur Zouheir El-Omary, imam de la communauté musulmane de Cahors, est un habile tissu de mensonges délibérés.
Lentement, le Cadurkistan se met en place grâce, comme partout en Frankistan, à la collaboration des autorités locales totalement ignorantes en ce qui concerne le coran et l’islam.

Chico Ray
chicoray@bigfoot.com

 

@-en-tif vendredi 10 juin 2005
Réthorique de la double langue, nos « compatriotes »musulmans la pratique avec une aisance à vous coupez le souffle ! Bel article, encore bravo ! ! !
Gonzalo vendredi 22 avril 2005

Brillant, clair, limpide ! et surtout juste (je me suis amusé à vérifier certains des exemples). Pour ceux qui on encore des scrupules à considérer la parole ambigue de l’islam, ce genre d’article, ne laisse plus de place aux doutes.

Encore BRAVO, c’est un travail de salut public !

Sources : coranix.org et archive.org

 

Version argumentaire en trois pages
pour compléter les articles en une page
Cahors - En route vers le cadurkistan
Disponible aussi en version cinq pages

Un commentaire »

  1. […] En route vers le Cadurkistan […]

    Ping par Fachosphère lotoise : Christine Tasin, la « bouffeuse d’Islam », vient… | SITAmnesty — jeudi 22 septembre 2016 @ 01:05


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :