SITAmnesty

jeudi 16 décembre 2010

La solution : l’islam le nazisme modéré

Filed under: Enrichissement culturel — sitamnesty @ 16:35

Guy Millière pour les 4 Vérités hebdo le 15 décembre 2010
(copie d’écran)

La solution : l’islam modéré

Mahomet et Le Coran - la solution : l'islam modéré

Ma position concernant l’islam est celle de la grande majorité des intellectuels conservateurs et néo-conservateurs américains. Elle a été énoncée lapidairement dans une formule de Daniel Pipes que j’ai souvent citée : « L’islam radical est le problème, l’islam modéré est la solution ».

J’ai ajouté, à chaque fois que j’ai cité cette formule, qu’il n’en était pas moins évident que l’islam radical occupait une position massivement dominante dans le monde musulman au­jourd’hui, quelles que soient ses composantes, et que l’islam modéré restait, pour l’essentiel, à inventer ou à réinventer.

Un livre récent apporte un éclairage très utile à une analyse plus précise des choses. Il s’appelle « The Closing of the Muslim Mind » (La fermeture de l’esprit musulman), son auteur, Robert Reilly est un théologien chrétien.

La thèse de Reilly est qu’une bataille cruciale a eu lieu dans le monde musulman sunnite, voici dix siècles. Elle a opposé le courant mu’tazilite, dont sont issus Averroès et Avicenne, et un courant plus dogmatique, le courant ash’arite. Les mu’tazilites entendaient procéder à une lecture aristotélicienne du Coran, soulignaient que « Dieu est raison » et que, « si Dieu est raison, on ne peut fermer son esprit à la raison, car cela équivaudrait à se fermer soi-même à Dieu ».
Pour eux, poursuit Reilly, « la raison humaine est un don de Dieu donné aux hommes pour qu’ils comprennent la création. Tous les hommes ont reçu ce don, et pas seulement les musulmans, ce qui permet d’accepter d’autres visions de Dieu et des discours philosophiques tels que le discours philosophique grec ».

Les ash’arites, eux procédaient à une lecture inverse, disaient que « Dieu n’est pas raison mais pure volonté et pouvoir absolu ». Pour eux, écrit encore Reilly, « Dieu n’est limité par rien, pas même ses propres mots et sa propre parole ». Ou encore : « Dans la mesure où Dieu est pure volonté, il n’y a ni raison ni justification à ses décisions et ses actes, qui ne peuvent être compris par les hommes, et ceux-ci ont simplement à se soumettre, sans chercher à comprendre ».

Les ash’arites, dit Reilly, l’ont emporté. Le courant mu’tazilite a été vaincu et délaissé. Les portes de l’itjihad (interprétation) ont été fermées. L’islam est entré dans un long sommeil dogmatique qui est un véritable suicide intellectuel. Ce suicide intellectuel est la matrice d’un long et profond déclin, d’une coupure d’avec la modernité, l’évolution, les sciences, la connaissance, toute possibilité d’évolution vers un fonctionnement de société ouverte. Reilly en déduit la nécessité impérative que « l’islam trouve, au XXIe siècle, son Thomas d’Aquin ». Je partage l’idée de cette nécessité impérative.

Mais, pour l’heure, nous sommes surtout confrontés aux effets du suicide intellectuel. Le monde musulman est profondément malade et, actuellement, imperméable à un retour à la raison. Cette imperméabilité en fait, globalement, la région du monde la plus sinistrée en matière de développement économique, politique, culturel et intellectuel. Elle en fait la source majeure des tensions planétaires et de quasiment tous les actes terroristes commis sur la planète depuis des décennies. Elle imprègne les communautés musulmanes installées dans le monde occidental et fait de celles-ci des enclaves d’irrationalité qui constituent autant de bombes à retardement.

Je constate que, pour l’heure, plus un musulman est éloigné de l’islam tel qu’il est, et quelle que soit la définition qu’on lui donne, plus il est susceptible d’accéder à la logique, et que plus il est proche de l’islam, plus il s’éloigne de la logique.

Rompre avec une pesanteur de dix siècles peut sembler une tâche impossible. Cette rupture n’en est pas moins la seule alternative à un probable cataclysme. Inéluctablement, dès lors que l’islam tel qu’il est ne peut être vu autrement que comme stérile, celui-ci, après un embrasement, ne pourra que retourner à la décrépitude et à son propre anéantissement. La question qui n’en est pas moins posée, ici et maintenant, est celle des conséquences de l’embrasement.

L’islam radical est le problème, et c’est un problème brûlant. L’islam modéré est la solution. Dès lors que la solution a été mise sous le boisseau pendant si longtemps, elle n’est, pour l’heure qu’une asthénique et très fragile lueur.

Guy Centière pour les 4 Vérités hebdo le 15 décembre 1939
.

La solution : le nazisme modéré

Hitler et mein Kampf - la solution : le nazisme modéré

Ma position concernant le nazisme est celle de la grande majorité des intellectuels conservateurs et néo-conservateurs américains. Elle a été énoncée lapidairement dans une formule de Daniel Cigares que j’ai souvent citée : « le nazisme radical est le problème, le nazisme modéré est la solution ».

J’ai ajouté, à chaque fois que j’ai cité cette formule, qu’il n’en était pas moins évident que le nazisme radical occupait une position massivement dominante dans le monde allemand aujourd’hui, quelles que soient ses composantes, et que le nazisme modéré restait, pour l’essentiel, à inventer ou à réinventer.

Un livre récent apporte un éclairage très utile à une analyse plus précise des choses. Il s’appelle « The Closing of the German Mind » (La fermeture de l’esprit allemand), son auteur, Robert Roy est un théologien chrétien.

La thèse de Roy est qu’une bataille cruciale a eu lieu dans le monde allemand National Socialiste, voici quelques années. Elle a opposé le courant SA, dont est issu Ernst Roehm, et un courant plus dogmatique, le courant SS. Les SA de Roehm entendaient procéder à une lecture aristotélicienne de Mein Kampf, soulignaient que « Hitler est raison » et que, « si Hitler est raison, on ne peut fermer son esprit à la raison, car cela équivaudrait à se fermer soi-même à Hitler ».
Pour eux, poursuit Roy, « la vision National Socialiste est un don de Hitler donné aux hommes pour qu’ils comprennent la domination Juive. Tous les hommes ont reçu ce don, et pas seulement les allemands, ce qui permet d’accepter d’autres visions de Hitler et des discours philosophiques tels que le discours philosophique grec ».

Les SS, eux procédaient à une lecture inverse, disaient que « Hitler n’est pas raison mais pure volonté et pouvoir absolu ». Pour eux, écrit encore Roy, « Hitler n’est limité par rien, pas même ses propres mots et sa propre parole ». Ou encore : « Dans la mesure où Hitler est pure volonté, il n’y a ni raison ni justification à ses décisions et ses actes, qui ne peuvent être compris par les hommes, et ceux-ci ont simplement à se soumettre, sans chercher à comprendre ».

Les SS, dit Roy, l’ont emporté. Le courant SA a été vaincu et délaissé. Les portes de l’interprétation ont été fermées. Le nazisme est entré dans un long sommeil dogmatique qui est un véritable suicide intellectuel. Ce suicide intellectuel est la matrice d’un long et profond déclin, d’une coupure d’avec la fraternité, la compassion, l’humanisme, la connaissance, toute possibilité d’évolution vers un fonctionnement de société ouverte. Roy en déduit la nécessité impérative que « le nazisme trouve, au XXe siècle, son Thomas d’Aquin ». Je partage l’idée de cette nécessité impérative.

Mais, pour l’heure, nous sommes surtout confrontés aux effets du suicide intellectuel. Le monde allemand est profondément malade et, actuellement, imperméable à un retour à la raison. Cette imperméabilité en fait, globalement, la région du monde la plus sinistrée en matière de développement humaniste. Elle en fait la source majeure des tensions Européennes et de quasiment tous les actes de guerre commis en Europe depuis des années. Elle imprègne les communautés allemandes installées dans le monde occidental et fait de celles-ci des enclaves d’irrationalité qui constituent autant de bombes à retardement.

Je constate que, pour l’heure, plus un allemand est éloigné du nazisme tel qu’il est, et quelle que soit la définition qu’on lui donne, plus il est susceptible d’accéder à l’humanisme, et que plus il est proche du nazisme, plus il s’éloigne de l’humanisme.

Rompre avec une pesanteur de plusieurs années peut sembler une tâche impossible. Cette rupture n’en est pas moins la seule alternative à un probable cataclysme. Inéluctablement, dès lors que le nazisme tel qu’il est ne peut être vu autrement que comme stérile, celui-ci, après un embrasement, ne pourra que retourner à la décrépitude et à son propre anéantissement. La question qui n’en est pas moins posée, ici et maintenant, est celle des conséquences de l’embrasement.

Le nazisme radical est le problème, et c’est un problème brûlant. Le nazisme modéré est la solution. Dès lors que la solution a été mise sous le boisseau pendant si longtemps, elle n’est, pour l’heure qu’une asthénique et très fragile lueur.

Le nazisme modéré est une utopie, une dangereuse utopie. Le nazisme, quelle que soit sa forme, aussi modérée qu’on la souhaite, est interdit car même sous forme modérée (ce qu’il était au début) cette doctrine ne peut QUE dégénérer en nazisme extrémiste du fait même de ses fondements discriminatoires clairement explicités dans Mein Kampf. Dès que les nazis sont assez nombreux, il s’en dégage toujours, tôt ou tard, une minorité violente.
Il en est de même pour l’islam.
L’islam modéré est une utopie, une dangereuse utopie. L’islam, quelle que soit sa forme, aussi modérée qu’on la souhaite, devrait être interdit, ou au moins non-encouragé, ce qui est précisément le but de la loi de 1905, car même sous forme modérée (ce qu’il était au début, à La Mecque) cette doctrine ne peut QUE dégénérer en islam extrémiste du fait même de ses fondements discriminatoires clairement explicités dans Le Coran. Dès que les musulmans sont assez nombreux, il s’en dégage toujours, tôt ou tard, une minorité violente.

Faites le comprendre à Guy Millières.

C’est très simple avec la méthode Amnesty International SITA : une lettre dans une enveloppe timbrée, envoyée par la poste (voir tinyurl.com/6r4fsu et tinyurl.com/592ezu )
Et c’est très efficace (voir tinyurl.com/c44rvr)

Action SITA : imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de voter
Démocratie Directe

Quoi mettre dans l’enveloppe ?

– Imprimer les trois premières pages du présent article, directement depuis le navigateur (Fichier [ > Mise en page | Aperçu avant impression ] > Imprimer… > Pages de:1 à:3)

pages 1 à 3

Un timbre tarif « 20 grammes » de base permet d’envoyer au moins deux feuilles (recto-verso, soit quatre pages). Au verso libre de la deuxième feuille vous pouvez éventuellement rajouter un argumentaire sur l’islam, au choix, en une page.

Qui sont les destinataires ?

– En priorité Guy Millières, l’auteur de ce plaidoyer en faveur de cette utopie qu’est l’islam modéré.
Son adresse postale publique se trouve dans la colonne de gauche de la page « JOURNAL PAPIER » du site les4verites.com : http://www.les4verites.com/lejournal.php

– Optionnellement les élus, qui se réfugient trop souvent dans cette confortable utopie d’islam modéré, par manque de courage face à la réalité.
Consulter la page Annuaires & Adresses pour choisir les élus (députés, sénateurs, conseillers régionaux etc.) que vous souhaiter informer, trouver leurs noms et leur adresse postale publique.

Mettre les deux feuilles dans une enveloppe, écrire le nom et l’adresse du destinataire, timbrer et poster.

Voilà, ce n’est pas plus compliqué que ça…

Vous avez une enveloppe ? Un timbre ?
Alors vous avez le……… P O U V O I R ……
… d’expliquer pourquoi l’islam modéré est un fantasme.

Islam et nazisme

Un commentaire »

  1. La c’est une action stupide, vous tirez une balle dans le pied d’un allié. [Non, on ne lui tire pas une balle dans le pied, on lui explique simplement qu’il se trompe, et lourdement, comme le montre ce parallèle. Si un allié ne peut pas le lui dire, qui donc le pourrait ? Laisser un allié dans l’erreur est une faute. Et puis si c’est ce parallèle qui se trompe, il suffit d’expliquer où et pourquoi, c’est ce qui s’appelle un dialogue constructif.]

    Resserrez les rangs au lieu qu’on s’entretue ! [On ne s’entretue pas, on dialogue.]
    Il y a tant de choses qui méritent qu’on se batte et on est si peu nombreux, alors même si il est plus modéré que vous [Chamberlain et Daladier étaient plus modérés que Churchill et De Gaulle, on a vu où Munich nous a menés.], le temps des purges n’est pas venue, [Ce n’est pas une purge, c’est un dialogue.] et je ne pense pas qu’il viendra un jour.

    amicalement
    borisniper

    petit ps: votre initiative ne fait pas l’unanimité.

    http://www.rebelles.info/article-initiative-inadmissible-contre-guy-milliere-63186048.html [Cet article (copie d’écran) est tout bonnement incompréhensible pour un internaute Lambda qui tombe dessus vu qu’ils ne disent pas de quelle action il s’agit. Inversement ils titillent la curiosité et les internautes titillés vont chercher sur Google, trouver le présent article et se faire leur propre opinion. On se demande bien ce qui leur fait peur au point de ne pas mettre de lien. L’impossibilité de réfutation peut-être ? Rôôôô… Ils n’auraient pas d’arguments pour démontrer que le parallèle est faux et donc réagiraient en voulant censurer ce qu’ils ne peuvent pas réfuter ? Bah non, c’est pas possible, vu qu’ils sont contre les méchants musulmans sectaires qui cherchent à censurer ce qu’ils ne peuvent pas réfuter quand ils n’ont pas d’arguments, ils ne peuvent donc pas se comporter de la même manière, n’est-ce pas ? Allez, dès qu’ils auront retiré leur chantage, ou mis un lien vers l’article (je ne leur demande même pas de retirer leur article…), je leur pardonnerai et effacerai tout le présent commentaire, car justement ce sont des alliés.]

    Commentaire par Borisniper — vendredi 17 décembre 2010 @ 12:10


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :