SITAmnesty

mardi 14 février 2012

Casse-toi, pauv’ CRIF !

Filed under: (dés)intégration,dhimmitude — sitamnesty @ 05:58

Richard Prasquier, président du CRIFLes actions SITA de Riposte Laïque n°237

Dîner du CRIF : les Français juifs ne veulent plus du communautarisme de Prasquier et des siens

Le Comte de Clermont-Tonnerre déclarait, le 24 décembre 1789, à la tribune de la Constituante, qu’«Il faut tout refuser aux Juifs comme nation et tout accorder aux Juifs comme individus. Il faut qu’ils ne fassent dans l’État ni un corps politique ni un ordre. Il faut qu’ils soient individuellement citoyens».

Le Président du CRIF, Richard Prasquier, devrait graver cette déclaration dans sa mémoire.

Le diner du CRIF, qui s’est tenu le 8 février n’a pas échappé à la règle habituelle, une réunion communautariste qui permet aux acteurs de la vie politique française de venir déclarer leur amour aux juifs de France.

Et tel un ballet réglé d’avance, le Président de la République et le candidat socialiste à l’élection présidentielle se sont salués très civilement.

Nous observons que cet exercice hypocrite (après les noms d’oiseaux entendus à l’Assemblée Nationale) se déroule sous une ordonnance commune au CRIF et aux candidats à la Présidence : tous unis contre Marine Le Pen, la bête immonde, etc…

Rappelons à Richard Prasquier que les anathèmes proférés à l’encontre de Marine le Pen s’adressent à travers elle aux millions de Français qui se reconnaissent dans sa politique. Rappelons lui également qu’affirmer sur un ton patelin qu’il n’y a pas de vote juif, puis dans la même phrase demander aux Français juifs de ne pas voter Marine Le Pen est assez (…)

La suite sur

Dîner du CRIF : les Français juifs ne veulent plus du communautarisme de Prasquier et des siens - Le Comte de Clermont-Tonnerre déclarait, le 24 décembre 1789, à la tribune de la Constituante, qu’«Il faut tout refuser aux Juifs comme nation et tout accorder aux Juifs comme individus. Il faut qu’ils ne fassent dans l’État ni un corps politique ni un ordre. Il faut qu’ils soient individuellement citoyens». Le Président du CRIF, Richard Prasquier, devrait graver cette déclaration dans sa mémoire. Le diner du CRIF, qui s’est tenu le 8 février n’a pas échappé à la règle habituelle, une réunion communautariste qui permet aux acteurs de la vie politique française de venir déclarer leur amour aux juifs de France. Et tel un ballet réglé d’avance, le Président de la République et le candidat socialiste à l’élection présidentielle se sont salués très civilement. Nous observons que cet exercice hypocrite (après les noms d’oiseaux entendus à l’Assemblée Nationale) se déroule sous une ordonnance commune au CRIF et aux candidats à la Présidence : tous unis contre Marine Le Pen, la bête immonde, etc… Rappelons à Richard Prasquier que les anathèmes proférés à l’encontre de Marine le Pen s’adressent à travers elle aux millions de Français qui se reconnaissent dans sa politique. Rappelons lui également qu’affirmer sur un ton patelin qu’il n’y a pas de vote juif, puis dans la même phrase demander aux Français juifs de ne pas voter Marine Le Pen est assez (...)
Source : ripostelaique.com n°237

Action SITA : imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de blâmer

On trouve l’adresse postale publique du CRIF à la page Contact de son site internet, crif.org/fr/contact

Pour faire connaître concrètement au président du CRIF le rejet que sa position suscite, c’est très simple :

Imprimer l’article de Riposte Laïque ci-dessus.
Avec ça le destinataire va comprendre à propos de quoi on lui écrit.
Un timbre 20 grammes de base permet d’envoyer deux feuilles (soit 4 pages imprimées recto-verso) : compléter le courrier avec un argumentaire sur l’islam, tinyurl.com/sitargu en deux pages (une feuille) au choix.

Les juifs qui se croient représentatifs ayant cette curieuse tendance à la cécité sur la contribution des musulmans à l’extermination des juifs aux côtés des nazis durant la seconde guerre mondiale (une contribution qui est très exactement celle à venir dans tous les pays où se diffusent les métastases du cancer islamique) l’un des deux argumentaires suivants semble s’imposer tout naturellement :
Entretien entre le Führer et le Grand Mufti de Jérusalem le 28 novembre 1941 à Berlin
La division SS musulmane Handschar du Grand Mufti de Jérusalem

Mettre le tout dans une enveloppe, écrire l’adresse, timbrer et poster.

Voilà, remettre Richard Prasquier à sa place ce n’est pas plus compliqué que ça.

Éventuellement, vous pouvez recenser vos actions au sitathon.blogspot.com afin d’inciter d’autres internautes à agir de même, et vous inscrire à la lettre d’information alertes-sita.blogspot.com pour être averti des prochaines actions.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :