SITAmnesty

lundi 21 mai 2012

Esclavage : Lettre ouverte à Mme le ministre de la Justice Christiane Taubira

Filed under: administration judiciaire,dhimmitude,Résistance — sitamnesty @ 16:00
Mercredi 27 janvier 2016 Christiane Taubira vient de prendre la seule bonne décision de sa carrière de garde des sceaux du pitre Hollande : elle a démissionné. Vous POUVEZ continuer à participer à l’action ci-dessous MAIS en utilisant le mode d’emploi « Guyanne ».

Acharnement judiciaire anti-france : un procureur cramoisi de colère et bavant de rage réduit en bouillie à grand coup de talons une personne qui tient une pancarte -vive la france-La guyanaise Christiane Taubira est devenue à la surprise générale Garde des Sceaux du gouvernement Ayrault. L’occasion pour l’écrivain et journaliste Manuel Gomez de lui rappeler les failles de sa loi de 2001 sur l’esclavagisme.

Christiane Taubira est très certainement une femme intelligente ; cependant, son elle manque de lucidité concernant certains apports bénéfiques de la colonisation et sa mémoire très est sélective (car si son territoire n’avait pas été colonisé par la France, et si elle n’avait pas reçu les bienfaits de la civilisation française, elle n’occuperait certainement pas le poste ministériel qui est le sien aujourd’hui)

D’une part parce qu’elle confond colonisation et esclavagisme et d’autre part parce qu’elle occulte totalement, de par sa loi dite « loi Taubira » du 21 mai 2001, une très grande partie de l’esclavage qui s’est poursuivi dans les territoires du Maghreb et sub-sahariens bien au-delà de l’abolition de l’esclavage organisé uniquement par les « blancs ».

L’article premier de la « loi Taubira » stipule :

« La République française reconnaît que la traite négrière transatlantique ainsi que la traite dans l’océan Indien d’une part, et l’esclavage d’autre part, perpétrés à partir du XVe siècle, aux Amériques et aux Caraïbes, dans l’océan Indien et en Europe contre les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes constituent un crime contre l’humanité. »

Critique interdite

Cet article premier de la « loi Taubira » est profondément sélectif, puisqu’il occulte totalement la traite négrière entre Africains eux-mêmes, la traite des Noirs par les Arabes qui fut plus importante que celle par les Blancs d’Europe ou d’Amérique mais également la traite des « blancs » par les Arabes jusqu’au 19è siècle, et même (…)

La suite sur :
http://www.atlantico.fr/decryptage/lettre-ouverte-christine-taubira-loi-esclavagisme-traites-365705.html?page=0,0

Secouons les puces de la guyanaise Taubira :

C’est très simple avec la méthode Amnesty International SITA : une lettre dans une enveloppe timbrée, envoyée par la poste (voir tinyurl.com/6r4fsu et tinyurl.com/d95pa9)
Et c’est très efficace (voir tinyurl.com/c44rvr)

Action SITA : imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon d'expliquer

Un timbre de base tarif « 20 grammes » permet d’envoyer au moins deux feuilles, c’est à dire 4 pages en recto-verso, donc…
Imprimer la lettre ouverte ci-dessus dans sa version au format PDF quatre pages (= deux feuilles recto-verso)

Esclavage : Lettre ouverte à Mme le ministre de la Justice Christiane Taubira
Version obtenue avec joliprint.com.
Dessins Bergolix rajoutés avec pdfescape.com.

et l’envoyer au ministère de la l’in-justice dont vous trouverez l’adresse postale au bas de la page http://www.justice.gouv.fr/le-ministere-de-la-justice-10017/contacter-les-services-du-ministere-de-la-justice-12359/.

Si vous craignez une garde à vue de routine [pdf] ou un licenciement pour délit d’opinion [pdf] vous pouvez parfaitement vous dispenser de co-signer la lettre, celle-çi l’étant déjà par son auteur.

Imprimez vos documents, mettre dans une enveloppe, écrire l’adresse du ministère destinataire, timbrer, poster.

Voilà, ce n’est pas plus compliqué que ça d’avertir une fonctionnaire payée par vos impôts que vous avez l’oeil sur elle et que personne n’est à l’abri de votre légitime courroux.

Éventuellement, vous pouvez recenser votre action au sitathon.blogspot.com afin d’inciter d’autres internautes à agir de même, et vous inscrire à la lettre d’information alertes-sita.blogspot.com pour être averti des prochaines actions.

Modèle SITA/Lettre ouverte/au format pdf/à un ministre/Quatre pages

Variation IV

– Imprimer l’article Peillon-Taubira-Valls détricotent trois piliers républicains : école-justice-police de Cyrano en quatre pages :

article _Peillon-Taubira-Valls détricotent trois piliers républicains : école-justice-police_ de Cyrano en version PDF quatre page
Version PDF obtenue en cliquant, en bas à gauche de l’article,
sur le lien “Imprimer” et en choisissant l’option “texte 12pt”
Retouches avec pdfescape.com, caricature complémentaire « Ecole de la République » par Bergolix

Etant donné qu’outre Christiane Taubira il est aussi question de deux autres ministres dans cet article, vous pouvez aussi l’envoyer à ces deux autres ministres :
Manuel Valls, ministre de l’intérieur, dont vous trouverez l’adresse postale au bas de la page interieur.gouv.fr/sections/contact/ministre/ministre
Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale, dont vous trouverez l’adresse postale sur la page education.gouv.fr/cid2559/page-contacts.html.

Variation III

– Imprimer l’article Le Taubirisme, c’est l’impuissance volontaire de l’Etat face au crime d’Alain Rubin en trois pages, complété par la caricature Bergolix de la justice actuelle :

article _Le Taubirisme, c’est l’impuissance volontaire de l’Etat face au crime_ de de d'Alain Rubin en trois pages, complété par la caricature Bergolix, en version PDF quatre pages
Version PDF 3 pages de l’article d’Alain Rubin obtenue avec joliprint.com

 

Variation II

– Imprimer l’article La ministre de la Justice, Madame Christiane Taubira, est-elle saine d’esprit ? de Jean Descarte en une page :

article _La ministre de la Justice, Madame Christiane Taubira, est-elle saine d’esprit ?_ de de Jean Descarte en version PDF une page
Version PDF obtenue en cliquant, en bas à gauche de l’article,
sur le lien « Imprimer » et en choisissant l’option « texte 10pt »

– Compléter avec le discours de Paul Weston Aux dirigeants qui livrent l’Occident à l’islam : “Nous vous demanderons des comptes” en version PDF trois pages.

Variation I

– Imprimer l’article Négritude VS Francité de Jc LAURENT en une page :

article _Négritude VS Francité_ de Jc LAURENT en version PDF une page
Version PDF obtenu avec printfriendly.com et annoté avec pdfescape.com

– Compléter avec le discours de Paul Weston Aux dirigeants qui livrent l’Occident à l’islam : “Nous vous demanderons des comptes” en version PDF trois pages.

Action SITA quinquennale :
DANGER quinquennat de collabos - Dessin du sabre-cimeterre sanglant par bergolix.wordpress.com

 


Commentaires De Souche

1

  1. Saloperie. Ca me rend dingue, les trésors de savoirs et de dialectique déployés ici et ailleurs, par des personnes instruites, dans le cadre de démarches structurées et documentées, et qui finissent dans les oubliettes de l’indifférence avant même d’avoir vécus. Tout ça pour tenter, très marginalement et misérablement, de faire micro-vaciller les montagnes de mauvaise foi crasse, de désinformation raciste, de mensonges et de manipulations unidirectionnels, contre nous, le peuple de souche européen et blanc.

    Ces gens, les Taubira et autres rats de soue, devraient plutôt être glacés d’effroi, à l’idée d’être les futures cibles d’une des cellules patriotiques à activer pour défendre notre bon droit, notre honneur, notre légitimité, notre dignité.

    Les Taubi-rats, tant que ça peut, ça fait.


  2. L’Histoire est un produit; comme l’est, l’information. On l’écrit au gré des thèses que l’on veut faire passer, des points de vue que l’on veut faire passer’ et mettre dans le regard. Les deux se rejoignent sur ce point : Histoire et information sont dites dans leur langue, celle de la communication, qui les met en forme et les véhicule selon des besoins de « qui » parle dans le message qu’il a à faire passer pour circonvenir les foules à ses buts : il s’agit de les réduire à cette fin du silence, de les faire mourir, pour donner la vision de ses promoteurs à d’autres, dans une hypothétique revanche en se trompant de cible. Ceux qu’on veut faire mourir et que l’on accable, ne sont pas coupables.


  3. @Arminius 1er

    Atlantico est un site de droite « proche de l’UMP » (comme on dit).
    Il s’était couché jusqu’à présent et il va se réveiller, du fait de l’alternance. Beaucoup d’intellos vont y publier des tribunes car il est dans le « cercle républicain ». Même si on n’y trouvera pas la logique globale « anti-système », ponctuellement il pourra cibler des sujets scandaleux (comme la cas Taubira) et peu suspect d’antirépublicainisme. Et comme il sera certainement moins sujet à censure et à persécution judiciaire que fds, il sera utile dans les 5 ans à venir.
    Il est même probable qu’avec la purge médiatique qui se prépare, ce soit la seule source de création de contenu éditorial qui pourrait nous être favorable (fds ne faisant que de la réinformation).
    La tactique des rouges va être d’assimiler Atlantico à fdesouche dans la « fachosphère » pour permettre une répression anti-anti-cordon-républicain tous azimut.


  4. Mivana a écrit le 21 mai 2012 à 14 h 27 min

    Oui, il devrait mettre des ballerines car les sabots, ce n’est pas des plus discrets…
    Sinon, n’oubliez pas notre ami Arezki Dahmani, ancien président de l’association France-Plus26 condamné pour faux et usage de faux27, ancien président de l’université de Toulon suspendu de la fonction publique et condamné pour trafic d’inscriptions universitaires28, qui a porté plainte contre Monsieur Saut.arel…
    Est ce que la suspension de cette racaille de l’administration entraine le gèle de son salaire…?
    Il faut quoi pour etre radié avoir violé et tué une gamine…Bordel…


  5. Lorsque les muzz sont sur la sellette, quand ce n’est pas un muzz comme Averroes qui fait diversion sur les juifs, c’est la cotorep qui arrive à la rescousse.

    Est-ce bien étonnant ? Non car la Cotorep ne pouvant avouer directement son islamophilie, doit biaiser en propageant indirectement la propagande musulmane.

    Exemple pratique quand dARKvEAUdOR parle de « l’esclavage organisé par les juifs », voici ce qu’en dit wikipédia :

    Le débat sur l’ampleur de la participation des Juifs à la traite des Noirs éclate en 1991 suite à la publication d’un livre intitulé The Secret Relationship Between Blacks and Jews (La relation secrète entre Juifs et Noirs) rédigé par le département de recherche historique de Nation of Islam, une association faisant la promotion du nationalisme noir

    Faites le test et constatez que chaque fois que la cotorep intervient c’est au service de la propagande islamique.

    Ce n’est pas pour rien que j’appelle les membres de la cotorep des sous-arabes.



  6. « D’une part parce qu’elle confond colonisation et esclavagisme et d’autre part parce qu’elle occulte totalement, de par sa loi dite « loi Taubira » du 21 mai 2001, une très grande partie de l’esclavage qui s’est poursuivi dans les territoires du Maghreb et sub-sahariens bien au-delà de l’abolition de l’esclavage organisé uniquement par les « blancs ». »

    Tout à fait, c’est tout le génie de la civilisation occidentale d’ avoir su y mettre fin.

    Maintenant je ne pense qu’on puisse les comparer.

    Outre le fait que les tribus noires étaient des sociétés clientélistes et non esclavagistes, l’esclavage arabe était une forme d’esclavage domestique comparable à celui pratiqué par les Romains ou les Grecs durant l’Antiquité. Leurs esclaves étaient majoritairement des prisonniers de guerres revendus comme serviteurs dans les maisons. . Ce n’était pas une situation plaisante et les marchés à travers le Sahara n’avaient rien d’une partie de plaisir, certes, mais cela n’a RIEN de comparable avec l’esclavage tel que pratiqué par nous autres Européens. Non pas à cause d’une « méchanceté » particulière envers les Noirs mais parce que nous étions en avance sur le plan de la civilisation.

    Le commerce triangulaire est en effet complètement différent. Puisqu’il reposait sur l’agriculture dans les Amériques, comme tel la demande en esclaves étaient énormes. Pour la satisfaire les sociétés noires ont basculé dans l’esclavagisme (encore une fois : rapines, kidnappings, guerres tribales etc…, une violence d’une ampleur inconnue ). Les Arabes quant à eux changèrent la destination de leurs routes, non plus vers l’est mais vers les ports tout en augmentant considérablement leur offre (parce que la demande augmente).

    Quant à ceux qui pensent que l’on prenait soin de la marchandise dans les navires négriers c’est faux.
    Outre les conditions effroyables des esclaves dans les cales (des témoignages nous sont parvenus : entassés dans des espaces réduits, malades, se pissant/chiant/vomissant les uns sur les autres, régulièrement battus, femmes et jeunes filles violées etc., en tout environs 1 million et demi de morts pendant le temps de la Traite) une bonne idée des conditions qui régnaient à bord est, par exemple, de se pencher sur les marins impliqués eux-mêmes. Le taux de mortalité était ainsi 20 fois plus élevés POUR CES MARINS EUROPEENS à bord des navires négriers qu’à bord d’autres navires. Le travail était tellement horrible et les conditions tellement déplorables que, au Royaume Uni par exemple des « press gangs » kidnappaient les jeunes hommes dans les villes portuaires pour les enroler de force dans ce commerce…

    Quant au traitement des Noirs dans les plantations il n’avait rien à voir non plus avec celui des esclaves domestiques ou conséquences du clientélisme de l’Afrique pré-coloniale; ne serait-ce que parce que toute une idéologie en formait la colonne vertébrale : le racisme. Quel rapport avec l’Afrique ? C’est la source qui alimentait tout le traffic.



  7. Tiens, je suis censuré, je ne passe pas, Nono me rejette. Je le repasse.
    _____

    Ce gouvernement (et cette présidence, dont il est issu), comme l’autre qui l’a précédé, ne tiendra pas le choc : il est en strabisme intellectuel divergent – pour ne pas voir la réalité en face.

    Il y a un moment où forcément, quelque part, devant un concentré de çonnerie, ça va imploser – exploser, et céder. Il va y avoir une onde.

    On ne peut pas vivre éternellement sur le mensonge et les fausses vérités fabriquées de toute pièce en dogme.


  8. Luno a écrit le 21 mai 2012 à 15 h 01 min
    « Ce n’était pas une situation plaisante et les marchés à travers le Sahara n’avaient rien d’une partie de plaisir, certes, mais cela n’a RIEN de comparable avec l’esclavage tel que pratiqué par nous autres Européens »
    __________________

    Rappelons tout de même que dans les hommes noirs étaient castrés par les arabo-musulmans (beaucoup en mourraient d’ailleurs) c’est pour çà qu’on ne trouve pas de descendants de ces esclaves noirs dans les pays musulmans contrairement aux Amériques.


  9. « J’en ai marre de toutes ces histoires de traite négrière et d’esclavagisme !

    A titre personnel, je n’ai vendu personne, mes parents, grands parents, arrière grands parents non plus. Et je ne me sens aucunement coupable ! »

    Absolument, moi aussi j’en ai marre que l’on ressasse toujours la même chose. :wink:

    Assumer son rang d’adulte, c’est être responsable ! Taubira n’aide vraiment pas les descendants d’esclaves en rejetant toutes les fautes sur les Occidentaux. Elle les infantilise ! Qui plus est comme le dit très justement notre ami Imperial, ça alimente le racisme anti-Blancs.


  10. Les Français ne sont absolument pour rien dans la présence de noirs en Guyanne, ce sont des trafiquants hollandais et portugais, souvent juifs, qui les ont apportés.

    Les derniers cas d’esclavage en France, ce sont:

    – Les Barbaresques qui raflaient des enfants sur les côtes de Corse, de Provence et de Catalogne, pour les revendre en Afrique.

    – Les travailleurs sans papiers africains qui sont déportés en France par les réseaux immigrationnistes du MEDF et de la gauche, pour servir d’esclaves chez les sous-traitants de Bouygues, d’AREVA, etc..

    Est-ce que Madame Taubira nie cet esclavage moderne et contemporain?

    Est-ce qu’elle va prendre des mesures pour punir ceux qui exploitent et protègent les sans-papiers, nom politiquement correct pour désigner les esclaves ?

    Qu’est-ce que Mme Taubira compte faire pour les peuples indigènes de Guyane ?


2

  1. Je serais ravi d’être d’accord avec vous seulement, avec tout le respect pour mes nobles petits copains de desocuhe je préfère me ranger aux cotés des historiens spécialistes de la question.

    Mais enfin bon sang ! La traite négrière c’est une économie qui relie trois continents via la traversée de l’Atlantique. Á elle seule, Á ELLE SEULE, cette traversée est une expérience UNIQUE, complètement inconnue des esclavages antiques (mêmes les caravanes arabes n’égalaient pas son horreur). Je ne vois pas ce qu’il y a de difficile à saisir ?

    Une économie globale sans précédent, donc une demande sans précédent, en plus supportée par des idéologies. Tout les ingrédients sont là pour en faire un phénomène sans précédent.

    Quant à la brutalité, je ne dis pas que les esclaves des Barbaresques avaient la vie facile mais que, comparé aux violences dans lesquelles la demande en esclaves a plongé l’Afrique, la violence de la traversée de l’Atlantique, et la violence des traitements infligés dans les plantations (au risque d’être cynique : les plantations de cannes à sucre dans les Caraïbes ce n’est pas les travaux champêtres en Europe…), là encore on fait face à des situations uniques.


  2. @Luno : Tu te mets le doigt dans l’oeil jusqu’à l’omoplate. Mais si tu relaie ainsi l’enfumage institutionnel sur l’esclavage, c’est parce que tu le veux bien : Lis « les traites négriéres » d’Olivier Pétré-Grenouillot et tu changera d’avis.
    Pour ta gouverne : Les Arabes ont pratiqué systématiquement la castration, violente, à chaud, de tous les esclaves Noirs mâles, avec une mortalité effroyable ( les fameux « eunuques » des harems Orientaux). Du coup il y a trés peu de descendants d’esclaves dans le monde musulman, contrairement aux Amériques …
    Comme cruauté, barbarie, dégeuelasserie inhumaine, ça te suffit ou faut-il en rajouter ?
    Bref, remballe ta propagande.


  3. @ Bubu

    Si vous voulez me faire dire que les Arabes n’étaient pas des enfants de choeurs, j’abonde à 100% dans votre sens. Et n’oublions pas que c’est grace au génie de la civilisation occidentale que l’esclavage a pu être aboli.

    Maintenant j’insiste sur le caractère unique : une plus grande échelle, une plus grande demande et, donc, une plus grande violence.

    La Sh.oah était particulière parce qu’il s’agissait d’un génocide industriel. Cela la démarque des autres génocides et en fait un cas unique dans l’Histoire, qui n’a rien de comparable avec celui des amérindiens ou des Khmers.

    Il en est de même pour la traite des nè.gres telle que pratiquée par les Européens de l’époque: son échelle, son impact, son but et ses conséquences, elle était une forme particulière d’esclavage qui n’avait rien à voir avec ce qui se faisait avant.

    D’abord parce que, contrairement aux Arabes, Romains ou Grecs sous l’Antiquité (ou serfs en France, tant que l’on y est !) les esclaves en Amérique n’avaient absolument aucun droit. Dans l’Antiquité et avec les Arabes il y avaient au moins des lois assez strictes régissant leurs ventes, traitements, gains de liberté ou pas et, même, sous quelles conditions on devenait esclave etc. Rien de la sorte quant au pillage de l’Afrique ou le traitement des Noirs dans les plantations.

    Ensuite parce que, outre cette absence de législation (et donc de droit, même basiques à l’extrême) les Noirs sur le sol américains étaient traités pire que des animaux : les conditions de travail, la brutalité des maîtres, les justifications racistes , le dégradement des personnes… J’insiste : les conditions de vie, la situation d’un eunuque dans un harem ou d’une servante de maison en Algérie n’est PAS comparable avec celles de générations d’esclaves dans les Amériques. S’ils n’avaient pas la vie rose (la privation de liberté n’est jamais plaisante) c’est grandement sous-estimer la particularité de l’institution esclavagiste américaine, ses fondements, son horreur, son impact que de penser de la sorte…

    La grosse différence, surtout, est que l’on parle d’un commerce triangulaire, soit global.
    Loin d’être un état de servitude que de simples lois abolissent et hop ! fini et oublié, cette forme d’esclavage eut des conséquences mondiales : des violences endémiques en Afrique de l’Ouest (plus tard exploitée par des politiques coloniales et néo-coloniales) jusqu’à l’Histoire unique des Afro-américains.

    La traite des nè.gres fut un cas unique, avec des répercussions qui lui sont propres. Il n’y a rien de difficile à comprendre, d’ailleurs pour ceux que cela intéressent.

    Sur ce j’abandonne; je ne peux pas être plus simple. Avec vos raisonnements on en arriverait à nier le caractère unique de la Sh.oah (son aspect industriel) sous prétexte que des génocides ont eu lieu ailleurs, avec d’autres peuples bien avant l’apparition des sociétés industrielles (tout pareil : un massacre pour un autre, au fond etc…) !


  4. @Luno

    C’est spécieux de comparer l’esclavage de l’Antiquité et celui des XVIe XVIIe siècle. Ca n’a rien à voir ou si peu…

    Vos coms fleurent les clichés sur les esclaves noirs des plantations. Certes c’était pas Byzance, mais comparé aux ouvriers européens de la même époque, le Noir était nourri, logé et bénéficiait de soins.

    Absence de législation? Et le code noir? Bien sur il y a l’application de la loi, certes, mais il ne faut pas raconter n’importe quoi.

    De plus vous semblez passer à coté de l’essentiel: on veut culpabiliser le Blanc, l’Européen et lui seul. Le commerce triangulaire n’aurait jamais connu cette ampleur sans les royaumes Africains esclavagistes. Sans oublier les Maures évidemment….

    PS la Sho.ah est HS ici.


  5. « C’est spécieux de comparer l’esclavage de l’Antiquité et celui des XVIe XVIIe siècle.  »

    (cf com 33)

    « Absence de législation? Et le code noir? Bien sur il y a l’application de la loi, certes, mais il ne faut pas raconter n’importe quoi. »

    Donc acte bien que je faisais référence du début de la traite négrière.

    « De plus vous semblez passer à coté de l’essentiel: on veut culpabiliser le Blanc, l’Européen et lui seul. Le commerce triangulaire n’aurait jamais connu cette ampleur sans les royaumes Africains esclavagistes. Sans oublier les Maures évidemment…. »

    Absolument. (cf com 41)

    « La Shoah est Hs ici »

    Ce n’est pas une comparaison, juste une analogie.


  6. Donc, répétez après moi :
    Les musulmans n’ont jamais rien fait de mal dans l’histoire, ni massacres, ni génocides, ni esclavagisme. Jamais RIEN de mal, puisqu’on vous le dit !
    Les méchantes nations chrétiennes sont les seules à avoir commis tous ces crimes !
    Donc, si il leur vient l’idée de réduire en esclavage les noirs antillais, dans un futur plus ou moins lointain (quand la France sera devenue islamiste), il ne faudra rien dire, n’est-ce-pas, Madame Taubira ?


  7. @Luno : Vous persistez à dire n’importe quoi, manifestement la vérité vous dérange, seule l’idéologie vous intéresse.
    Vous parlez d’échelle ? La traite transatlantique n’a concerné que …le quart des populations mises en esclavage dont on a pu retrouver la trace (11 millions), la traite orientale prés de la moitié(17 millions), la traite intra-Africaine prés du tiers (14 millions)…Mais la vérité ne vous intéresse pas, n’est-ce pas ?
    Vous parlez de cruauté, vous n’y comprenez rien : Le Code Noir a constitué un progrés (hé oui), en définissant un statut à l’esclave. Pendant ce temps la traite arabe s’en foutait complétement, et s’en fout toujours, d’ailleurs. C’est pour cela que, avançant tout au long du XVIIIe et du XIXe siécle, en matiére de reconnaissance de l’humanité des Africains, les Occidentaux ont fini par interdire, d’abord la traite, puis l’esclavage lui-même – en l’interdisant aux Arabes au passage, comme Livingstone à Zanzibar.C’est pourquoi vous pouvez toujours chercher une quelconque manifestation de repentir de la part des musulmans : L’esclavage a été « officiellement » aboli en Mauritanie, République Islamique, en …1980!
    Je vous laisse à vos certitudes de bobo ignorant, votre vision biaisée, partielle et partiale du phénoméne m’indifférent, vous n’êtes qu’un perroquet, ou un mouton bêlant, sans intelligence, sans curiosité, sans intérêt.


  8. « vous persistez à dire n’importe quoi, manifestement la vérité vous dérange, seule l’idéologie vous intéresse. »

    Inversion accusatoire !

    Vous êtes la version parlante du tabloid anglo-saxon. Vous êtes plus investie dans l’idéologie et la démagogie classique d’ extrême-droite qu’autre chose. Vous éructez des affirmations à tort et à travers. Peu importe qu’elles ne s’accommodent pas de la vérité aujourd’hui, un beau jour elles s’en arrangeront. Un bon joueur a toujours des périodes sans.

    EVous ne faites que citer des chiffres. Moi aussi je peux vous en citer : Les navires négriers contenaient en moyenne 600 esclaves (pensons au fameux « Brookes »). On parle d’une toute autre échelle, avec de toute autres conséquences : 100 000 esclaves transportés par an vers les Amériques dès 1800, qui comptent à cette même période environs 3 000 000 d’esclaves (650 000 dans les Antilles françaises, 450 000 dans les territoires britanniques, 1 000 000 au Brésil, 225 000 dans les colonies espagnoles, 200 000 à Cuba).

    Ps: j’aurais pu me passer des insultes de votre dernier paragraphe. Il y a tout de meme le vouvoiment


  9. Edit

    « vous persistez à dire n’importe quoi, manifestement la vérité vous dérange, seule l’idéologie vous intéresse. »

    Inversion accusatoire !

    Vous êtes la version parlante du tabloid anglo-saxon. Vous êtes plus investie dans l’idéologie et la démagogie classique d’ extrême-droite qu’autre chose. Vous éructez des affirmations à tort et à travers. Peu importe qu’elles ne s’accommodent pas de la vérité aujourd’hui, un beau jour elles s’en arrangeront. Un bon joueur a toujours des périodes sans.

    En réalité, il n’y a aucune argumentation, vous ne faites que citer des chiffres. Moi aussi je peux vous en citer : Les navires négriers contenaient en moyenne 600 esclaves (pensons au fameux « Brookes »). On parle d’une toute autre échelle, avec de toute autres conséquences : 100 000 esclaves transportés par an vers les Amériques dès 1800, qui comptent à cette même période environs 3 000 000 d’esclaves (650 000 dans les Antilles françaises, 450 000 dans les territoires britanniques, 1 000 000 au Brésil, 225 000 dans les colonies espagnoles, 200 000 à Cuba).

    Ps: j’aurais pu me passer des insultes de votre dernier paragraphe. Il y a tout de même le vouvoiement, c’est toujours ça de pris. :wink:


  10. @Luno

    Vous le dites vous même, la mortalité des noirs pendant la traite est une question d’époque vu que les marins occidentaux y restaient bien plus (et étaient souvent enrôlés de force).

    Les chiffres, vous les connaissez, sont plutôt clément avec l’industrie esclavagiste « blanche », à comparer avec les autres barbaries.

    Vous semblez confondre l’eunuque du palais qui parfois avec plus de pouvoir que le sultan lui-même et l’esclave de base. Quand on (les arabes) crevait la moitié d’une cargaison d’esclaves pour les châtrer, c’est une abomination. Les nombreuses populations noires ou métisse sur le continent américain témoignent du fait que malgré tout ils ont survécu. A part quelque homologues dans des pays maghrébins, on ne voit plus trace de noirs dans les pays arabes, si ce n’est le léger métissage du fait des femmes noires qui étaient intégrées dans les harem (et dont la progéniture était souvent assassinée par les femmes arabes).

    Bon pour la culpabilisation vous êtes d’accord.

    Evidemment que l’esclavage d’où qu’il vienne (rien à voir avec l’antiquité, avec le servage, ou ce qu’il y avait chez les noirs avant l’arrivée des arabes) est une abomination. Personne ne justifie ça ici. Maintenant, vous pouvez lire Voltaire par exemple, ou vous renseigner sur ce point, il y a toujours eu débat sur le sujet en France et en Europe, l’esclavage a toujours dérangé (et été interdit en métropole). Contrairement au monde arabe dont les sociétés étaient souvent basées sur l’esclavage : le « arab dream » de l’époque étant de bosser pour se payer des esclaves qui ensuite feraient tout le boulot. Je pense que vous êtes d’accord avec ça, mais sait-on jamais.

    Niveau justifications racistes, les arabes étaient champions avec ça, le moustachu n’était pas le premier à faire le parallèle entre noirs et s-i-n-g-e-s.

    Pour finir, différence de taille que vous semblez minimiser : 2% seulement des noirs concernés par la traite transatlantique (commerce triangulaire + business des amerloques) ont été raflés par des blancs, je crois qu’il s’agit de noir d’Angola pris par les Portugais. Les autres ont été achetés aux noirs eux-même ou aux arabes. La distinction est de taille, la vision « celui qui achète du shit est autant responsable que le dealer » est vraiment très biaisée dans ce cas là : des africains se sont enrichis sur le dos de leur congénères , en masse, vendant des hommes à prix d’or à des blancs qui se faisaient parfois arnaquer, c’est dire. Grosse différence avec les arabes qui prenaient les « richesses » à leur source par des razzia.
    Cela n’excuse en rien et j’en conviens : mais l’Afrique ne peut en vouloir à l’Europe de l’avoir pillé puisque les Européens y ont laissé moult plume. Rien à voir avec les razzia islamiques gratuites. Qui ont duré, je vous le rappelle, jusqu’au XXe Siècle.



  11. « Vous le dites vous même, la mortalité des noirs pendant la traite est une question d’époque vu que les marins occidentaux y restaient bien plus (et étaient souvent enrôlés de force). »

    Exactement, je le dis dès mon premier commentaire

    Cela dit ce n’est PAS pour contribuer à une compétition dans l’horreur (je me suis mal exprimé, peut être) mais pour vous faire comprendre l’aspect unique d’une institution très particulière due en grande partie à l’avancée civilisationnelle de l’ Europe(Mon analogie sur la Shoah allait dans ce sens) . En aucune manière je cherche à culpabiliser les Européens. Il est même évident qu’à civilisations égales, les Arabes auraient fait pire(au regard de leur religion infiniment moins clémente)

    Disons que l’esclavage sous l’Antiquité ou même chez les Arabes l’esclave était une capacité à produire, que le commerce triangulaire a transformé en machine. La seule différence pourrait résider dans la dimension de l’exploitation (dans les deux sens du terme), . On passe d’un bricolage très bien organisé à une industrie tout aussi huilée.

    Je ne cherche même pas à dire qu’il s’agissait du « pire crime de tout les temps » (je suis d’accord : l’idée même d’un tel classement est abjecte) mais d’un crime différent, unique, sans précédent et aux conséquences plus grandes que d’autres formes d’esclavage.


  12. Je prenais luno pour quelqu’un d’honnête jusqu’à ça :  » Vous êtes plus investie dans l’idéologie et la démagogie classique d’ extrême-droite qu’autre chose »

    alors puisqu’il faut le recadrer gentiment, sans m’emmerder plus que ça :  » 100 000 esclaves transportés par an vers les Amériques dès 1800?

    la traite atlantique a été abolie par l’Angleterre, qui était en situation de quais-monopole depuis longtemps sur ce « marché », dès 1814.


  13. La Garde des Sots, est tellement hypocrite et mythomaniaque, qu’elle ne peut voir ce qui n’arrange pas sa vision manichéenne de l’Humanité.
    Il est bien évident, que sans la colonisation et sans le besoin de travailleurs dans les nouvelles conquêtes, elle ne serait jamais devenu ministre et l’Afrique serait encore avec des sorciers et des roitelets qui en dirigeraient les villages, les contrées et leurs ethnies, si nombreuses et si querelleuses.
    A l’image des pleureuses aux enterrements, les africains qui colonisent l’Occident, pour une grande part, se lamentes et braillent avec l’encouragement des dhimmis, alliés de ces envahisseurs.
    Ce négationnisme sert à revisiter l’histoire et en tronquer une bonne partie pour servir le diktat idéologique de destruction de l’Occident par le remplacement de populations. Ce dogme donne à ces nouvelles populations toute la légitimité d’asservir leurs, présumés, anciens bourreaux.


  14.  » C’est donc une loi parfaitement dictatoriale puisqu’elle interdit qu’on la critique […] « 

    Kelt: « Tiens, ça me rappelle une autre loi… Qu’on ne peut pas remettre en cause sans aller en taule… Ca a voir avec la seconde guerre mondiale je crois… Impossible de m’en souvenir… »

    Ça a à voir avec les Juifs, et ça s’appelle la loi Fabius-Gayssot. À côté, la loi Taubira est insignifiante. À mon avis, la loi Taubira a été votée uniquement pour rendre la loi Fabius-Gayssot moins visible.


  15. La Sh.oah était particulière parce qu’il s’agissait d’un génocide industriel. Cela la démarque des autres génocides et en fait un cas unique dans l’Histoire, qui n’a rien de comparable avec celui des amérindiens ou des Khmers.
    Il en est de même pour la traite des nè.gres

    Ah oui, vraiment ?!
    Observons le génocide du Rwanda :
    800.000 morts en 3 mois.
    Ca nous fait un rythme de 1 million 600 mille en 6 mois.
    3 millions 200 mille en un an.
    6 millions 400 mille en deux ans.
    A la main, avec des machettes…
    La S.hoah c’est 6 millions de 1939 à 1945, donc en SIX ans
    Efficacité génocidaire industrielle Allemande = UN million par an.
    Efficacité génocidaire manuelle Africaine = TROIS FOIS PLUS !
    On imagine l’efficacité des africains s’ils étaient capables d’industrialiser leur continent…

    Désolé mais la réalité c’est que ce sont les Africains qui détiennent la médaille d’or de la plus forte violence génocidaire, et non pas les européens.


Un commentaire »


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :