SITAmnesty

jeudi 2 mai 2013

Les islamo-collabos de Saint Herblain

Filed under: à déconstruire,collaboration,mosquée — sitamnesty @ 16:35

blason islamique du futur califat de la ville de Lorris, Loiret, 45Saint-Herblain : la mosquée qui dérange

Si la ville de Nantes compte désormais 3 grandes mosquées « cathédrale » grâce à l’appui de municipalité de Jean-Marc Ayrault, sa banlieue n’est pas en reste comme le montre le cas de Saint-Herblain. Là aussi le Grand Remplacement de la population européenne par une immigration de peuplement à majorité musulmane est largement visible. Outre une salle de prière dans le quartier du Sillon de Bretagne, la communauté musulmane dispose en effet d’une grande mosquée dans le quartier de Preux. L’histoire de celle-ci est édifiante.

En 2001 l’Association Musulmane de Saint-Herblain qui reconnait sur son site [2] représenter « un fort pourcentage » des musulmans de l’agglomération nantaise, a acquis au cœur d’une zone industrielle les bâtiments d’une ancienne imprimerie, d’une surface totale de 2300 m2 environ, pour y installer un « centre culturel ». Montant de la transaction plus de 2 millions de francs. Or le plan local d’urbanisme ne prévoit pour cette zone que des implantations pour des activités « économiques ». La municipalité socialiste de Saint-Herblain, confondant semble-t-il l’économique et le religieux – car il s’agit évidemment d’une mosquée – n’y trouvera rien à redire.

Mais avec l’islamisation rapide de cette banlieue nantaise et l’augmentation de la fréquentation du « Centre culturel », la capacité d’accueil de 800 places du bâtiment, qui s’appelle désormais ”mosquée Al Houda”, va rapidement devenir insuffisante. Un projet d’agrandissement portant sa capacité à 1650 places est mis à l’étude.

Un permis de construire est obtenu et affiché. Dans les travaux de transformation engagés il y a quelques mois l’architecte, pour ne pas interrompre l’activité cultuelle, n’a pas hésité à faire doubler les murs existants (en bardage métallique) par des murs en maçonnerie construits à l’extérieur du bâtiment ce qui réduit la limite réglementaire de mitoyenneté qui était fixée à 5 mètres. La conformité de cette construction semble douteuse.

En outre, lors de la construction de la zone il était prévu que toute entreprise crée sur son terrain une place de stationnement pour deux salariés. Or avec l’extension de la mosquée il ne reste de l’espace que pour une dizaine de places de parking. Il se trouve que la mosquée est édifiée dans une courte impasse nommée par antiphrase « Marie Noël » où le stationnement est interdit ; aussi, lors des prières quotidiennes, en particulier le vendredi et durant le Ramadan, les véhicules des fidèles stationnent dans toutes les rues adjacentes en particulier rue Benoit Frachon ( la municipalité de Saint-Herblain a une certaine prédilection pour les « grands ancêtres » staliniens…) entravant la circulation et l’activité des entreprises.

Certaines s’étant plaintes à la mairie, Nantes Métropole a eu alors la mauvaise idée de (…)

La suite ci-dessous, avec son mode d’emploi, viral, à destination des élus, au bas de la deuxième page :

Breizh Novopress.info - http://breizh.novopress.info - [Exclusif] Saint-Herblain : la mosquée qui dérange - Posted By site admin On 8/4/2013 @ 10 h 00 min In Actualités,Alouberien + la méthode d'invasion des musulmans + diffuser-imprimer-poster aux élus de Saint-Herblain
Source : http://breizh.novopress.info/21755/exclusif-saint-herblain…
Archive PDF créée avec printfriendly.com, taille de texte 13 points.
Argumentaire 2 pages : La méthode d’invasion des musulmans
Composition au format PDF réalisée avec pdfescape.com

Option « Informer la population »

On note une étrange tendance récurrente des élus, toutes villes et toutes tendances confondues, à souverainement mépriser les riverains des mosquées alors pourtant que ces riverains sont bien évidemment concernés au premier chef. D’ailleurs il ne vient même jamais à l’idée des élus de consulter les riverains pour savoir s’ils veulent ou non d’une mosquée, à croire qu’ils n’ont pas confiance en la démocratie, hormis pour se faire élire et en faire ensuite à leur guise au mépris des habitants.
Puisqu’on ne peut pas compter sur les élus pour être à l’écoute des citoyens et résoudre leurs problèmes, travail pour lequel ils sont pourtant payés, on va le faire à leur place, toujours avec la même méthode citoyenne de tractage postal. La lettre destinée à la population sera la même que celle destinée aux élus, ne reste qu’à trouver les noms et adresses postales des riverains de la mosquée.
Une fois informés, on peut compter sur les habitants pour aller demander des comptes à leurs élus.
Là encore c’est très simple.

On trouve dans l’article le nom de l’impasse dans laquelle se trouve la mosquée: impasse Marie Noël, impasse perpendiculaire à la rue Benoit Frachon.

Le nom d’une impasse ou d’une rue est suffisant pour trouver noms et adresses postales des habitants de l’impasse ou de la rue, et de tous les riverains de toutes les autres rues à proximité, simplement grâce à l’annuaire du téléphone pagesblanches.fr : indiquer le nom de la rue (ou de l’impasse), le nom de la ville, cliquer sur Trouver et l’annuaire vous donne la liste des nom-adresse de tous les riverains.

Vous pouvez ensuite trouver les noms de rues voisines en cliquant sur le service cartographique de l’annuaire (lien Plan sous les noms)
Si vous préférez, utiliser n’importe quel autre service cartographique indépendant, tel maps.google.fr ou Viamichelin.fr par exemple, en indiquant de même le nom de la rue et la ville.
Le plan permet de voir les rues voisines et donc d’obtenir, de proche en proche via l’annuaire, tous les nom-adresse de tous les habitants de toutes les rues riveraines du projet de mosquée. Cela va permettre d’informer le plus grand nombre possible de riverains. (Voir la méthode exposée en détail sur l’article tinyurl.com/trouvadresse).

Vous pouvez bien évidemment répéter l’opération à volonté :-) tant que vous avez des timbres, des enveloppes, du papier, de l’encre dans votre imprimante et un peu de temps.
Petit à petit, internaute après internaute envoyant lettre(s) après lettre(s), vos missives vont toucher élu après élu, habitant après habitant, au hasard, telles des gouttes de pluie.
Inexorablement, l’information va inonder le conseil municipal et la ville, jusqu’à la goutte qui fera déborder le vase, et ce sera peut-être celle que vous aurez envoyée.

Si vous estimez que la seule réponse appropriée ne peut être qu’une ardente obligation de déménagement pour la mosquée, vous pouvez remplacer la deuxième page du document ci-dessus par cette page.

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :