SITAmnesty

vendredi 28 août 2015

Les bourgeois néo-pétainistes de…

Blason de la ville de Calais, Pas-de-Calais (62) - Futur califat islamique musulmanla mosquée des clandestins (migrants, en novlangue) jungle, chemin des dunes, calais…Calais

De :
REGNIER Gérard et GUERLACH Sarah

A :
Madame la Préfète [Fabienne Buccio]
Préfecture d’Arras
rue Ferdinand Buisson
62020 ARRAS Cedex 9

Lettre recommandée avec A.R n°1A09739844671

Calais, le 25 mai 2015

Objet : Migrants Chemin des Dunes
Calais

A l’attention de Mme la Préfète

Madame la Préfète,

La mère de mon épouse habite 99 chemin des dunes à CALAIS, face au terrain de plus de 30 ha occupé par environ 2000 migrants de diverses nationalités.
Impressionné et choqué par cet afflux aussi soudain qu’imprévu du 24 mars 2015, nous avons sollicité la mairie qui commence à réagir plus ou moins et avons par nos propres moyens et deniers clôturé la fermette de ma belle-mère.

Néanmoins, dans la nuit du 14 au 15 mai, des migrants se sont introduits sur l’arrière de la fermette vers lh du matin et ont pris du bois qui devait servir de chauffage.
Repérés par la caméra que nous avons installée, nous prévenons la police en leur demandant de nous prévenir quand le danger est écarté. Sans nouvelles vers 2 h du matin, nous décidons de nous rendre sur place et quelle n’est pas notre surprise de voir les migrants toujours dans la propriété à voler du bois.

De colère, mon épouse rappelle les policiers et menace de sortir un fusil s’ils ne viennent pas.(c’était un appel au secours, nous n’avons pas de fusil)
Surprise, 6 voitures arrivent 10 mn plus tard avec une vingtaine d’hommes munis de gilet pare balles. On s’explique, on leur montre les voleurs et ces messieurs nous annonce qu’ils ne peuvent rien faire alors que leurs lampes torche sont braquées sur les coupables, que les toucher mettrait en péril leur carrière ou leur emploi, qu’ils ont des familles à nourrir, etc…

En allant déposer plainte le 15 mai 2015, mon épouse rencontre le Commissaire Adjoint Soistier à qui elle expose les faits et qui semble surpris et scandalisé de l’attitude des forces de l’ordre. Des sanctions seront prises, dit-il, entre autres, patrouilles de polices supplémentaires et flagrants délits déférés au parquet sur le champ. Elle sort satisfaite de cet entretien.

Pas pour longtemps.
En effet, mon épouse est convoquée par le major Prima pour une audition. Elle est auditionnée le 21/05/15 à 15h30 dans vos murs d’une façon que je qualifierai d’outrageante.

En effet, après que M. Soistier l’ai personnellement reçue pour qu’elle dénonce les faits survenus 99 Chemin des Dunes à Calais et qu’il lui ai annoncé la convocation de ses collaborateurs qui n’avaient pas fait leur travail, je trouve inadmissible l’audition d’hier avec prise d’ADN, empreintes, photos et son inscription dans un fichier et pour terminer un jugement ultra rapide pour classer l’affaire.

Je ne peux me contenter de ce jugement et me renseigne près d’avocats réputés pour connaître mes droits afin de réhabiliter mon épouse qui, je peux vous l’assurer est complètement détruite, anéantie psychologiquement, humiliée et salie jusqu’au plus profond d’elle-même tel un vulgaire droit commun alors qu’elle ne lance qu’un appel au secours qui n’est pas entendu.

Le fait que les forces de l’ordre nous avoue leur impuissance peut-il être considéré comme « non-assistance à personne en danger », je rappelle que 2 migrants sont photographiés sur notre site en pleine nuit, que la mère de mon épouse dort seule et qu’aucun des policiers des 6 voitures déplacées cette nuit-là n’a levé le petit doigt (Les photos ont été transmises à M. X. Broussard, enquêteur)

D’autres parts, à la lecture des journaux de ce week-end, il s’avère, je cite le délégué syndical UNSA-Police, M. Jean Louis Hohner : « on a des instructions claires, si on trouve des migrants dans les camions, on leur demande verbalement, avec courtoisie de descendre, s’ils ne veulent pas, tant pis, on n’intervient que si un chauffeur s’énerve… Il faut être soft, détourner les yeux, ne pas faire de vagues, surtout ne pas faire parler de nous !!!!!!! »

Madame la Préfète, le voisin de Mme Guerlach, mère de mon épouse, m’a téléphoné vendredi 22 mai pour me raconter l’anecdote suivante : il est prévenu par un car de CRS que des migrants sont chez lui, il les invite à entrer chez lui pour les faire partir, invitation poliment refusée car ce n’est pas leur travail et ils s’en vont.
Si vous ne nous protégez pas, qui va le faire ?
N’est-ce pas pour que nous soyons protégés (entre autres) que nous payons des impôts ?
Que devons-nous faire en cas d’intrusions ?

Si je vous écris aujourd’hui, c’est un appel au secours, réagissez, vous avez des concitoyens en peine et résolus à défendre leur bien-être avant de sombrer, telle mon épouse.
Nous ne pouvons croire que la France ne peut pas nous défendre.
Et ne nous dîtes pas que tout va bien, ce n’est pas vrai, la situation entre riverains et associations, no-borders et migrants est délétère.

Ce dimanche 24 mai, la bagarre qualifiée d’émeute par les journalistes ne peut que renforcer le climat d’insécurité qui règne sur le chemin des dunes.
Tel qu’il a été demandé aux élus municipaux d’abord, à M. le Sous-Préfet ensuite et à M. Sidony, conseiller de M. Cazeneuve que-nous avons rencontré lors de sa venue à Calais le 4 mai 2015, nous vous demandons expressément de fermer ce chemin à tous les migrants en leur créant des accès au camp Jules Ferry par l’intérieur de leur zone.
La vie des riverains en dépend, elle vaut au moins la dépense occasionnée par la réalisation de ces accès qui permettraient aussi l’intervention des secours.
Nous vous prions d’accepter, Madame la Sous-Préfète, l’expression de nos salutations distinguées.

REGNIER G.

Copie : M. le Sous-Préfet GAUDIN
M. AGIUS, 1er Adjoint à la ville de Calais
PJ : Copies courrier du 13/05/15 à M. Le Sous-Préfet
Réponse par mail de M. Le Sous-Préfet du 15/05/15
Le rappel à la loi par L’Officier de Police Judiciaire le 21/05/15
Certificat médical, ordonnance, courrier pour le Psychiatre du 22/05/15

AGIR :

Action SITA : imprimer, adresser, poster : la nouvelle façon de blâmer
les néo-pétainistes de Calais

Le mode d’emploi explicite viral se trouve au début de la première page, et à la fin de la deuxième, du document ci-dessous :

REGNIER Gérard et GUERLACH Sarah, Madame la Préfète Préfecture d'Arras rue Ferdinand Buisson 62020 ARRAS Cedex 9, Lettre recommandée avec A.R n°1A09739844671, Calais, le 25 mai 2015, Objet : Migrants Chemin des Dunes Calais, A l'attention de Mme la Préfète, Madame la Préfète,, La mère de mon épouse habite 99 chemin des dunes à CALAIS, face au terrain de plus de 30 ha occupé par environ 2000 migrants de diverses nationalités. Impressionné et choqué par cet afflux aussi soudain qu'imprévu du 24 mars 2015, nous avons sollicité la mairie qui commence à réagir plus ou moins et avons par nos propres moyens et deniers clôturé la fermette de ma belle-mère. Néanmoins, dans la nuit du 14 au 15 mai, des migrants se sont introduits sur l'arrière de la fermette vers lh du matin et ont pris du bois qui devait servir de chauffage. Repérés par la caméra que nous avons installée, nous prévenons la police en leur demandant de nous prévenir quand le danger est écarté. Sans nouvelles vers 2 h du matin, nous décidons de nous rendre sur place et quelle n'est pas notre surprise de voir les migrants toujours dans la propriété à voler du bois. De colère, mon épouse rappelle les policiers et menace de sortir un fusil s'ils ne viennent pas.(c'était un appel au secours, nous n'avons pas de fusil) Surprise, 6 voitures arrivent 10 mn plus tard avec une vingtaine d'hommes munis de gilet pare balles. On s'explique, on leur montre les voleurs et ces messieurs nous annonce qu'ils ne peuvent rien faire alors que leurs lampes torche sont braquées sur les coupables, que les toucher mettrait en péril leur carrière ou leur emploi, qu'ils ont des familles à nourrir, etc... En allant déposer plainte le 15 mai 2015, mon épouse rencontre le Commissaire Adjoint Soistier à qui elle expose les faits et qui semble surpris et scandalisé de l'attitude des forces de l'ordre. Des sanctions seront prises, dit-il, entre autres, patrouilles de polices supplémentaires et flagrants délits déférés au parquet sur le champ. Elle sort satisfaite de cet entretien. Pas pour longtemps. En effet, mon épouse est convoquée par le major Prima pour une audition. Elle est auditionnée le 21/05/15 à 15h30 dans vos murs d'une façon que je qualifierai d'outrageante. En effet, après que M. Soistier l'ai personnellement reçue pour qu'elle dénonce les faits survenus 99 Chemin des Dunes à Calais et qu'il lui ai annoncé la convocation de ses collaborateurs qui n'avaient pas fait leur travail, je trouve inadmissible l'audition d'hier avec prise d'ADN, empreintes, photos et son inscription dans un fichier et pour terminer un jugement ultra rapide pour classer l'affaire. Je ne peux me contenter de ce jugement et me renseigne près d'avocats réputés pour connaître mes droits afin de réhabiliter mon épouse qui, je peux vous l'assurer est complètement détruite, anéantie psychologiquement, humiliée et salie jusqu'au plus profond d'elle-même tel un vulgaire droit commun alors qu'elle ne lance qu'un appel au secours qui n'est pas entendu. Le fait que les forces de l'ordre nous avoue leur impuissance peut-il être considéré comme « non-assistance à personne en danger », je rappelle que 2 migrants sont photographiés sur notre site en pleine nuit, que la mère de mon épouse dort seule et qu'aucun des policiers des 6 voitures déplacées cette nuit-là n'a levé le petit doigt (Les photos ont été transmises à M. X. Broussard. enquêteur), D'autres parts, à la lecture des journaux de ce week-end, il s'avère, je cite le délégué syndical UNSA-Police, M. Jean Louis Hohner : « on a des instructions claires, si on trouve des migrants dans les camions, on leur demande verbalement, avec courtoisie de descendre, s'ils ne veulent pas, tant pis, on n'intervient que si un chauffeur s'énerve... Il faut être soft, détourner les yeux, ne pas faire de vagues, surtout ne pas faire parler de nous !!!!!!! », Madame la Préfète, le voisin de Mme Guerlach, mère de mon épouse, m'a téléphoné vendredi 22 mai pour me raconter l'anecdote suivante : il est prévenu par un car de CRS que des migrants sont chez lui, il les invite à entrer chez lui pour les faire partir, invitation poliment refusée car ce n'est pas leur travail et ils s'en vont. Si vous ne nous protégez pas, qui va le faire ? N'est-ce pas pour que nous soyons protégés (entre autres) que nous payons des impôts ? Que devons-nous faire en cas d'intrusions ? Si je vous écris aujourd'hui, c'est un appel au secours, réagissez, vous avez des concitoyens en peine et résolus à défendre leur bien-être avant de sombrer, telle mon épouse. Nous ne pouvons croire que la France ne peut pas nous défendre. Et ne nous dîtes pas que tout va bien, ce n'est pas vrai, la situation entre riverains et associations, no-borders et migrants est délétère. Ce dimanche 24 mai, la bagarre qualifiée d'émeute par les journalistes ne peut que renforcer le climat d'insécurité qui règne sur le chemin des dunes. Tel qu'il a été demandé aux élus municipaux d'abord, à M. le Sous-Préfet ensuite et à M. Sidony, conseiller de M. Cazeneuve que-nous avons rencontré lors de sa venue à Calais le 4 mai 2015, nous vous demandons expressément de fermer ce chemin à tous les migrants en leur créant des accès au camp Jules Ferry par l'intérieur de leur zone. La vie des riverains en dépend, elle vaut au moins la dépense occasionnée par la réalisation de ces accès qui permettraient aussi l'intervention des secours. Nous vous prions d'accepter, Madame la Sous-Préfète, l'expression de nos salutations distinguées. REGNIER G. Copie : M. le Sous-Préfet GAUDIN, M. AGIUS, 1er Adjoint à la ville de Calais, PJ : Copies courrier du 13/05/15 à Mr Le Sous-Préfet, Réponse par mail de Mr Le Sous-Préfet du 15/05/15, Le rappel à la loi par L'Officier de Police Judiciaire le 21/05/15, Certificat médical, ordonnance, courrier pour le Psychiatre du 22/05/15
Archive PDF du courrier (p1,p2) paru dans l’article ripostelaique.com/socialauds-paierez-(…) créée avec
traitement d’image + Open Office > Export PDF
Conversion Image-de-texte en Texte avec onlineocr.net
Argumentaires complémentaires de circonstance : La méthode d’invasion des Musulmans
+ Coran, ou l’incitation à la haine sans complexe
Retouches et composition sous pdfescape.com

 

riveraine de la jungle de Calais, 831 commentaires, 169 pages
831 commentaires « De Souche » (169 pages)

Les Calaisiens en colère
Les Calaisiens en colère

Un commentaire »

  1. […] Document complémentaire de circonstance : Version PDF du courrier au préfet collabo de Calais […]

    Ping par Trierweiler, une bourgeoise à Calais qui… | SITAmnesty — jeudi 3 septembre 2015 @ 02:58


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :