SITAmnesty

mercredi 28 juin 2017

Nouvel argumentaire – La véritable cause du terrorisme islamique : les scientifiques épouvantés par…

résistance SITA républicaine…ce qu’ils découvrent

12 juin 2017 par Nicolai Sennels

http://conservativepapers.com/news/2017/06/12/the-real-cause-for-islamic-terrorism/

Rares sont les médias et politiciens qui osent révéler la véritable cause du terrorisme islamique.

À chaque fois qu’une nouvelle attaque djihadiste frappe des innocents en Occident, les médias et les politiciens n’ont de cesse de blâmer la « mauvaise intégration », la « pauvreté », la « marginalisation », le « racisme » et quoi d’autre encore !

Pour une raison quelconque, il ne leur arrive jamais de se demander si le terrorisme islamique a quelque chose à voir avec l’Islam et le nombre croissant d’adeptes de cette religion particulière dans nos pays. Est-ce qu’ils oublient quelque chose ? Pourrait-il y avoir une connexion ?

L’islam et la violence ?

Avec une équipe de chercheurs, la Danoise Tina Magaard a analysé minutieusement les textes des 10 plus grandes religions du monde, en recherchant des liens possibles avec la violence. La conclusion de Tina Magaard est claire1 : « Les textes religieux de l’Islam demandent à ses partisans de commettre des violences et de se battre à un degré beaucoup plus élevé que toute autre religion. Les textes en Islam sont nettement distincts de ceux des textes d’autres religions dans la mesure où ils accordent un appel beaucoup plus important à la violence et à l’agression contre les adeptes d’autres religions. Il y a aussi des incitations directes à la terreur. Cela a longtemps été un tabou dans la recherche sur l’Islam, mais c’est un fait qu’il nous faut reconnaître » explique-t-elle.

Au cours de leurs recherches, Tina Magaard et son équipe ont trouvé dans le Coran des (more…)

dimanche 18 juin 2017

Remettons quelques égarés de Calais dans les pas du christ

Filed under: collaboration — sitamnesty @ 01:13

Cet article restera mis en avant durant le ramadan

Logo du journal La Croixportrait du traître islamo-collabo Loan TorondelÀ Calais, un curé [ci-dessous, flanqué de quatre séides, un ci-contre à droite + trois ci-dessous] permet la distribution de repas aux migrants envahisseurs mahométans sur le terrain de son église sa future mosquée

portrait du traître islamo-collabo père Jean-Marie Rauwel
portrait du traître islamo-collabo père philippe Demeestèreportrait du traître islamo-collabo Stéphane Leleuportrait du traître islamo-collabo évêque Jean-Paul Jaeger

Depuis le 6 juin, l’église Saint-Joseph de Calais accueille les associations humanitaires tous les jours, à midi.

Elles se tournent désormais vers les églises de Calais. Chassées par les forces de l’ordre devant l’église Sainte-Marie-Madeleine le 5 juin, des associations d’aide aux migrants envahisseurs mahométans assurent la distribution de nourriture dans une église voisine, Saint-Joseph, dans le centre de Calais, depuis mardi 6 juin.

Tous les jours vers midi, elles apportent des repas préparés par les bénévoles du Refugee Committee Kitchen et de l’Auberge des migrants envahisseurs mahométans à l’aide de camions. Les véhicules peuvent stationner sur le terrain de la petite église jusqu’à 14 heures, après nettoyage des lieux.

« Nous apprécions beaucoup l’aide apportée par l’Église,confie Loan Torondel, coordinateur de terrain au sein de l’association l’Auberge des migrants envahisseurs mahométans. Ce sont les belles valeurs de solidarité chrétienne qui s’expriment ». Les repas – entre 50 et 300 selon les jours – peuvent ainsi être distribués « en toute tranquillité ». « C’est un soulagement, pour les migrants envahisseurs mahométans comme pour les associations. Cela fait deux semaines que nous sommes en ”guerre” avec la police, qui nous empêche d’assurer correctement la distribution du repas de midi. »

La préfecture du Pas-de-Calais a confirmé, mardi 6 juin, le caractère privé de la distribution des repas sur le terrain, propriété de l’association diocésaine. Pourtant, la police municipale est intervenue le jour même, lors de (…) (more…)

jeudi 15 juin 2017

Bactérie E. coli HALAL. Un steak haché a…

Filed under: Enrichissement culturel — sitamnesty @ 01:25

Cet article restera mis en avant durant le ramadan

blason du futur califat islamique de la ville de Lille, 59, NordLogo du journal Ouest France et sa devise justice et liberté (Jihad et sharia)…brisé la vie de Nolan, 8 ans

La vie du jeune Nolan a basculé en 2011. Tombé dans le coma après avoir mangé un steak contaminé par la bactérie E. coli la bactérie Halal qui vous veut du mal, il s’est réveillé avec de très lourdes séquelles, qui limitent aujourd’hui sa motricité à 10%. D’autres ont développé un syndrome hémolytique et urémique, qui risque de perturber à vie le fonctionnement des reins. Deux anciens dirigeants de la société qui a fabriqué les steaks, commercialisés par Lidl, sont jugés dès ce mardi pour avoir manqué à des contrôles sanitaires.

En juin 2011, l’Agence régionale de santé (ARS) du Nord-Pas-de-Calais avait alerté sur une dizaine de cas d’intoxications alimentaires à une souche spécifique de la bactérie E. coli la bactérie Halal qui vous veut du mal chez des enfants de la région.

L’un d’eux, Nolan, alors âgé de deux ans, garde aujourd’hui de graves lésions neurologiques qui limitent sa motricité à 10 %, ainsi que ses facultés intellectuelles. Aujourd’hui, sa mère fait face, tant bien que mal. « Quand je le vois, je me dis que c’est pas possible. Une maladie rare, un accident de voiture, j’aurais pu comprendre, mais pas ça, pas un simple steak », a-t-elle confié au Parisien.

Un lourd traitement

Aujourd’hui, elle délivre chaque jour à Nolan une vingtaine de cachets. « On ne sait même pas quelles peuvent être les conséquences à long terme d’un tel traitement, souffle la maman. Et s’il y en a, on s’en voudra encore de lui avoir administré ça… », poursuit Priscillia, qui s’est longtemps sentie coupable.

Beaucoup d’autres victimes ont développé un syndrome hémolytique et urémique (SHU), qui a de fortes probabilités de perturber à vie le (more…)