SITAmnesty

vendredi 13 juillet 2018

AUX ARMES, BERGERACOIS ! de la rue des Fontaines

Timbre Rouget de l'islam - 1760-1836 - 0,53€Blason de la ville de Bergerac, Dordogne (24) - Futur califat islamique musulmanCoups de couteau mortels à Bergerac : quatre jeunes hommes mis en examen

Quatre jeunes hommes de 20 à 22 ans devaient être mis en examen pour meurtre ce mardi soir à Périgueux. Ils sont soupçonnés d’avoir donné des coups de couteau mortels à un homme de 35 ans dimanche matin alors que la victime venait leur demander de faire moins de bruit.

Après le meurtre d’un homme de 35 ans dimanche matin en plein centre ville de Bergerac, rue des Fontaines, quatre hommes jusque là en garde à vue ont été présentés à un juge d’instruction ce mardi à Périgueux pour une mise en examen pour meurtre.

Ils devaient être placés sous mandat de dépôt. Ils sont tous soupçonnés d’avoir participé au meurtre de cet homme qui avait demandé au groupe d’être plus silencieux.

Et on en sait un peu plus sur leur profil. Il s’agit de (more…)

lundi 8 avril 2019

Une tête de cochon déposée sur le chantier de la future mosquée de…

Filed under: (dés)intégration,collaboration,dhimmitude,en chantier,mosquée — sitamnesty @ 05:06

Blason de la ville de Bergerac, Dordogne (24) - Futur califat islamique musulmanlogo fdesouche (françois de souche)Bergerac en Dordogne

La mairie va porter plainte

Une tête de cochon et du sang animal ont été retrouvés lundi matin à l’entrée du chantier contesté de la future mosquée de Bergerac en Dordogne. L’Association culturelle des Marocains de la Dordogne, qui finance la mosquée, a porté plainte

« Le ou les auteurs ont badigeonné les murs avec du sang animal et ils ont mis une tête de porc découpée » sur la porte d’entrée du chantier, a indiqué Charles Charollois, vice-procureur à Bergerac, précisant que l’action avait été perpétrée « en quelques minutes ».
Les ouvriers y travaillant ont découvert les dégradations lundi matin vers 7h30.
Elles ont été commises dans la nuit de dimanche à lundi sur les murs en construction de la mosquée, à l’intérieur et à l’extérieur, a précisé la police, précisant que le chantier était accessible dans ce quartier résidentiel de Bergerac.
« Ce chantier est contesté. Il y a eu des recours administratifs et juridiques pour le mettre en échec, donc il y a plusieurs pistes à vérifier », a développé M. Charollois.
Le préfet de Dordogne, Frédéric Périssat, a « dénoncé et condamné fermement ces actes qui portent atteinte à la liberté de conscience et d’expression des cultes et sont contraires aux principes de la laïcité ».

Une plainte déposée

L’Association culturelle des Marocains de la Dordogne, qui finance la mosquée, a porté plainte au commissariat de Bergerac en charge de l’enquête, tout comme va le faire la ville de Bergerac qui a dénoncé dans un communiqué des « agissements minables et odieux ».
Dans ce communiqué, le maire de la ville Daniel Garrigue a par ailleurs dénoncé une
(…) (more…)

vendredi 23 octobre 2015

AUX ARMES, CALAISIENS ! de la rue Rouget de Lisle

Timbre Rouget de l'islam - 1760-1836 - 0,53€

Cet article restera mis en avant jusqu’à disparition de la jungle de Calais
Article retiré de La Une le 29/11/2016
Article remis à La Une le 21/01/2017

26 juillet 2018 : Echauffourées entre migrants et habitants, deux femmes blessées
(Fil de commentaires)

Article en UNE. Ci-dessous, l’actualité des derniers jours.

(more…)