SITAmnesty

mercredi 22 mars 2017

Marie-Laure Brossier : un courage exemplaire, une…

Riposte LaïqueBlason de la ville de Bagnolet, seine saint denis, 93, futur califat islamique musulman…schizophrénie déroutante

J’ai été très intéressé par cette vidéo, mise en ligne par une élue de Bagnolet, Marie-Laure Brossier. Cette femme parait touchante, quand elle explique, pendant 10 minutes, avec des images-chocs du dernier conseil municipal, les pressions, menaces, insultes et diffamations dont elle est l’objet, de la part d’un personnage, Youcef Brakni, membre par ailleurs des Indigènes de la République.

Marie-Laure Brossier témoigne de la violence de Youcef Brakni lors d'un conseil municipal
youtube.com/watch?v=XxTMfzbCG_U

Quelle est l’histoire ? Membre de la société civile, élue sur une liste socialiste, emmenée par Tony Di Martino, cette femme a déposé plainte contre le militant d’Houria Bouteldja. Cette décision faisait suite à la fermeture d’une école islamique, qui, avec la complaisance de l’ancien maire PCF, accueillait en toute illégalité quatre-vingts enfants dans les locaux de la mairie. Bernard Bayle avait résumé l’affaire, et pointé du doigt la complicité de la mairie PCF (à l’époque soutenue par les socialistes).

http://ripostelaique.com/bagnolet-le-maire-pcf-tolere-une-madrassa-illegale-avec-directrice-niqabee-et-fillettes-voilees.html

On sent, quand on écoute cette femme courageuse, qu’elle a consacré beaucoup de (more…)

lundi 20 mars 2017

M. Macron, la discrimination positive…

Le FigaroCaricature d'Emmanuel Macron par Ri7…fracture la France

Emmanuel Macron a déclaré ce mardi « assumer totalement » une « politique de discrimination positive ». Malika Sorel décrypte les dangers de ce « poison » qui « divise le corps social ».

Ingénieur de l’École polytechnique d’Alger, diplômée de Sciences Po Paris, Malika Sorel est ancien membre du Haut Conseil à l’intégration, institution rattachée au Premier ministre. Elle est l’auteur de Décomposition française (éd. Fayard, 2015) qui a reçu le prix «Honneur et Patrie» des Membres de la Société de la Légion d’honneur et qui vient de paraître en édition «poche».

Lors de son déplacement aux Mureaux, Emmanuel Macron a dévoilé, dans toute sa splendeur, son ignorance du réel et son mépris de classe pour la part des enfants issus de l’immigration qui habitent les «quartiers difficiles», selon son expression: «pour s’en sortir quand on vient des quartiers, il faut bien jouer au football ou être comique ou acteur.» Voilà donc l’idée qu’il se fait de ces populations. À n’en pas douter, Emmanuel Macron est otage de préjugés bien-pensants véhiculés ces dernières décennies, qui posent sur l’immigré, ou ses descendants, un regard misérabiliste et empreint de condescendance. Ses propos aux Mureaux rappellent furieusement ceux qu’il avait tenus en septembre 2014 sur l’antenne d’Europe 1 au sujet des ouvrières de l’entreprise Gad: «Il y a dans cette société une majorité de femmes, pour beaucoup illettrées». Comme l’avait alors souligné Patrick Piguel, délégué CFDT chez Gad, «pour nous, ouvriers, c’est une insulte stigmatisante». Être considéré sur la base de ce que l’on est en tant qu’individu, et non à l’aune de clichés éculés sur des catégories de populations, demeure un combat.

Nombreux sont pourtant les enfants des quartiers qui ont pu gravir, une à une, les marches de l’ascension sociale ; et qui l’ont fait le plus souvent en dépit de lourds handicaps de départ. La sociologue finlandaise Jouni Välijärvi l’avait en effet très justement analysé dans le Rapport mondial de suivi sur l’éducation de l’Unesco: «on sait que les performances des élèves ont pour moteur le (more…)

samedi 18 mars 2017

La baïonnette pour les soldats de l’opération Sentinelle !

Cet article restera mis en avant jusqu’à ce que les militaires de
l’opération Sentinelle soient dotés de leur baïonnette FAMAS

soldat français équipé d'un fusil FAMAS et de sa baïonnette au canonUne patrouille Sentinelle attaquée à Orly, l’assaillant abattu: ce que l’on sait

Un homme connu des services de police et de renseignement a attaqué samedi matin une patrouille de l’opération Sentinelle à l’aéroport d’Orly, avant d’être abattu. Ce que l’on sait de cette attaque, qui fait l’objet d’une enquête ouverte par le parquet antiterroriste.

(…)

Vers 8H30, au premier étage du hall 1 d’Orly-Sud, il «essaye d’aggresser une patrouille Sentinelle pour s’emparer de l’arme à feu de l’une des militaires» de la patrouille, composée de soldats de l’armée de l’air, a indiqué le ministre.

Selon une source proche de l’enquête, après avoir braqué la militaire avec le pistolet qu’il avait utilisé à Garges, il a bien réussi à s’emparer du fusil Famas de cette dernière, avant d’être immédiatement abattu.

La militaire «mise à terre» par l’assaillant, ses deux collègues ont «ouvert le feu pour la protéger» et «protéger tout le public», a déclaré le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian.

(…)

Ce Français musulman de 39 ans «est connu des services de police et de renseignement», a affirmé le ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux.

L’homme n’était pas fiché S, mais fiché «J» au Fichier des personnes recherchées (FPR), et était donc (more…)

Pour la cheftaine de « Elle », les Bretons sont…

Filed under: (dés)intégration — sitamnesty @ 01:20

Parodie du logo du magazine ELLE - ELLE AFRIQUE avec machettes inclusesrésistance SITA républicaine…« poisseux » et les métis valent 200%

Personnellement, je suis fier de mes enfants. Ils sont blancs comme la neige ; blancs comme les grands monts de Norvège ; ils ont la couleur des clercs, de l’ivoire, des plages de sel ; ils racontent l’innocence, la pureté de l’âme et la sérénité des Dieux.

J’aime mes enfants. J’aime leur teint clair, leurs cheveux blonds. Je ne peux, en les regardant, qu’admirer l’héritage dans lequel ils sont moulés ; ces récits de chevaliers qui parcourent leurs veines, affluant à la fleur de leur peau ; cet épiderme tendre mais résistant, témoin de l’élégance de la cour, de la rudesse du labeur paysan, qui protège leur chair du monde ; leurs cheveux blonds, auprès desquels je confesse l’insuffisance de mon regard.

Ils sont chez eux, dans mon quartier : chez Marie, la libraire ; chez Jean, le boulanger ; chez Marcel, le boucher. Leurs amis s’appellent Martin, Pierre ou Luc, Catherine ou Louise. Nulle part, leur peau n’est un sujet : car les rues racontent cette douce blancheur, celle de la France éternelle, que j’aime profondément.

Quoi donc ? Je suis raciste ? Parce que je (more…)

vendredi 17 mars 2017

« Partez d’ici, sales…

Parodie du logo du magazine ELLE - ELLE AFRIQUE avec machettes inclusesLogo du journal Ouest France et sa devise justice et liberté (Jihad et sharia)…nègres »

L’affaire avait eu un très fort retentissement médiatique mi-février. En vacances à Saint-Brieuc, les enfants de Katell Pouliquen, la rédactrice en chef du magazine Elle, avaient été victimes d’injures racistes au Leclerc de Plérin. La journaliste s’en était émue sur Facebook. Un homme de 64 ans a été interpellé ce jeudi matin. Il a passé la journée en garde à vue. Il est convoqué en correctionnelle le 29 juin.

Le témoignage bouleversant de Katell Pouliquen, que nous avions relayé dans nos colonnes et sur notre site internet, avait ému des milliers d’internautes, mi-février. Cette journaliste bretonne, rédactrice en chef du magazine Elle à Paris, était en vacances à Saint-Brieuc.

Le 10 février, alors qu’elle faisait ses courses au Leclerc de Plérin, un homme a interpellé ses enfants métis, âgés d’à peine plus de 12 ans, dans les rayons :

« Partez d’ici, sales nègres »

Après une (more…)

mardi 28 février 2017

A Toulouse, rideau sur…

blason anti islam toulouse - califat, mosquée, empalot basso-cambo, reynerie, bellefontaine, la faourette, les izards,  le mirail, arnaud-bernardlogo LIBERATION L'ABERRATION…l’école musulmane coranique

Smiley 3D Bravo

L’établissement Al-Badr, au Mirail, a été fermé de force lundi dernier, deux mois après une décision de justice. (…)

La cour de récréation recouverte de gazon synthétique est vide. Le portail bloqué. Cette fois, l’école musulmane coranique hors contrat Al-Badr («la pleine lune» en arabe), dans le quartier du Mirail à Toulouse, est bel et bien fermée. Condamnée le 15 décembre par le tribunal correctionnel de Toulouse à une interdiction définitive d’exercer, l’association gérant cette école refusait jusqu’ici de plier. Le 2 février, la mairie de Toulouse avait envoyé devant l’école des agents municipaux, accompagnés de policiers, distribuer des courriers aux parents leur demandant d’inscrire leurs enfants dans une autre école. Mais rien n’y faisait. Avant les vacances de février, quelque 80 élèves, selon le rectorat, se rendaient chaque matin dans cet établissement, devenu pourtant illégal… Il aura fallu attendre deux mois pour que les autorités parviennent à la fermeture effective. Lundi dernier, plusieurs équipages de police positionnés devant l’école, cette fois sous prétexte de «contrôle d’identité», ont permis l’application de la décision de justice. Depuis, les grilles sont restées fermées.
(…)

smiley MERCI deux pouces en l'air et large sourire«Rectifier le tir»

(…) Décembre 2016, nouvel avis de fermeture, cette fois exigée par le tribunal correctionnel de Toulouse. «La fermeture s’est faite avec toute la fermeté et le discernement nécessaire» , affirme Pierre Yves Couilleau, le procureur de la République de Toulouse [archive].

(…)

Fichés S

A l’époque, le directeur de l’école Al-Badr, Abdelfattah Rahhaoui, avait fait appel mais, la procédure n’étant pas suspensive, la condamnation est donc exécutoire. L’avocat du directeur déclarait alors à l’AFP : «On a une enquête qui a été faite partiellement et, on ne va pas se mentir, partialement, et aujourd’hui, on prend une décision sur un dossier qui est vide.» Selon les informations révélées depuis par le Monde, plusieurs membres de l’équipe pédagogique d’Al-Badr seraient fichés S. Questionné sur ce point, Abdelfattah Rahhaoui rétorque (more…)

jeudi 2 février 2017

Couacs en série au centre de…

logo fdesouche (françois de souche)Blason de la ville islamisée de Beaumont-en-Véron…déradicalisation de Pontourny

Ouvert en novembre, il ne compte que trois pensionnaires pour douze encadrants.

«Couacs en série», «mensonges d’État», «amateurisme», «insécurité», «gabegie financière»… Quatre mois après son ouverture, le premier «centre de déradicalisation» de Manuel Valls marque le pas. De nombreuses voix demandent sa fermeture sans délai. Installé dans le château de Pontourny, à Beaumont-en-Véron (Indre-et-Loire), le Centre de prévention, d’insertion et de citoyenneté (CPIC) avait, avant même sa création, le 13 septembre, engendré une forte polémique dans la population locale et de vives interrogations sur la pertinence de son fonctionnement: un centre «ouvert» fondé sur le volontariat de personnes «en voie de radicalisation».

(…)

«La fable des gentils radicaux volontaires n’a été inventée que pour faire passer la pilule auprès des élus locaux et de la population», rage le collectif de riverains qui demande la fermeture «immédiate» de Pontourny

(…)

Le premier incident, la découverte début octobre d’un (more…)

samedi 14 janvier 2017

Marseille : un lycéen djihadiste jugé devant le tribunal pour…

Etoile juive en tissu de type Cochonou (Vichy rouge)Trois machettes…enfants après sa tentative d’assassinat d’un prof juif.

Un an après avoir tenté d’assassiner à la machette un professeur juif à Marseille, un adolescent radicalisé se réclamant de l’organisation État islamique a été renvoyé pour cet acte antisémite devant le tribunal pour enfants.

L’attaque de Benjamin Amsellem, professeur dans une école confessionnelle, avait traumatisé la communauté juive de Marseille, et le conseil du président du consistoire local, suggérant par sécurité de ne plus porter la kippa dans la rue, avait fait polémique bien au-delà de la cité phocéenne.

Le 11 janvier 2016, Yusuf, 15 ans, l’avait agressé en pleine rue alors qu’il portait ce couvre chef.

M. Amsellem était parvenu à parer les coups avec la (…) (more…)

samedi 17 décembre 2016

Non, traître Valls, demain les clandestins de Calais ne…

Filed under: (dés)intégration,Chance pour la France,collaboration — sitamnesty @ 02:00

résistance SITA républicaineCaricature de Manuel VALLS par MASAVI…seront pas français

Ce sinistre personnage, cette girouette qui n’a qu’un horizon, la magistrature suprême (pour 2017 c’est compromis, les sondages lui promettant 10 pour cent des voix, devant son maître Hollande qui en a 9) fait du Sarkozy.

Ce dernier fébrilement nous annonçait que le métissage allait être obligatoire, qu’on n’avait pas le choix :

le métissage obligatoire de Sarkozy - vidéo youtube
youtube.com/watch?v=1XIhTG6JyW0

Valls nous annonce tout aussi fébrilement que des illégaux, des clandestins, donc des délinquants pourraient en récompense de leur illégalité devenir (more…)

samedi 10 décembre 2016

Faire-Part du viol et de l’assassinat de…

rapefugees welcome / bienvenue au réfugiés violeursMaria Ladenburger, tuée par un migrant, indirectement tuée par son père favorable à l'invasion par les migrants, doublement tuée quand son père a organisé une collecte en faveur des envahisseurs migrants lors des obsèques de sa fille !SITA vers la Belgique…Maria Ladenburger par un migrant envahisseur mahométan.

Du zeigst mir den Pfad zum Leben.
Vor Deinem Angesicht herrscht Freude in Fülle.
(Psalm 16, 11)

Tu me feras connaître le sentier de la vie;
Il y a d’abondantes joies devant ta face
(Psaume 16, 11)

Schweren Herzens, aber zugleich mit fester Hoffnung
nehmen wir Abschied von unserer innigst geliebten Tochter,
Schwester, Enkelin, Nichte und Cousine

Le cœur lourd, mais aussi avec une ferme espérance
nous disons au revoir à notre fille la plus aimée,
soeur, petite-fille, nièce et cousine

.

(more…)

Page suivante »