SITAmnesty

mardi 28 mai 2019

Attentat de Lyon : le musulman diplômé entendait-il…

Cet article restera mis en avant
jusqu’à la fin du ramadan le 4 ou 5 juin

Photo pourrie issue d'une caméra de vidéosurveillance de Lyon prise le vendredi de l'attentat. A moins que ce ne soit une image volontairement de basse qualité pour éviter que ce djihadiste soit trop vite retrouvé et fasse basculer l'élection du dimanche en faveur du front nationalrésistance SITA républicaine…faire respecter le ramadan à coups de bombes ?

On pouvait s’en douter et aucun bookmaker n’aurait pris les paris car il n’y avait pas vraiment d’incertitude : le terroriste qui a déposé une bombe artisanale devant le magasin « La Brioche Dorée » dans une rue piétonne de Lyon [la rue Victor Hugo] est un musulman.

Ce n’est donc pas une attaque terroriste, et que l’on ne nous parle pas non plus d’attaque terroriste islamiste « qui n’a rien à voir à l’islam qui n’est pas ça et pas en mon nom » : cet attentat est une attaque DJIHADISTE et ça a TOUT à voir avec l’islam !

Ca a même tout à voir avec un musulman « parfaitement intégré », comme nous l’expliquait en deux dessins Steph Bergol il y a déjà plus d’une (more…)

lundi 11 mars 2019

Mort de Julie, 27 ans, épouse-pondeuse de…

Filed under: (dés)intégration,collaboration,Etat d'urgence — sitamnesty @ 03:55

Riposte LaïqueLes revenants, ces djihadistes de retour de syrie. Bienvenue au pays des mécréants…djihadistes

RETOUR DES PROGÉNITURES DJIHADISTES

Pourquoi retour ? Elles ont été conçues et son nées loin de la France. Le droit du sol ne serait donc que pour nous, ici, et pas en Irak, ou en Syrie ? La solution est simple : né en Syrie, Syrien. Né en Irak, Irakien. Point barre.

https://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/offensive-jihadiste-en-irak/deux-tiers-des-francais-souhaitent-que-les-enfants-de-jihadistes-francais-restent-en-irak-et-en-syrie_3211623.html

Julie semble avoir été tuée par son mari, dans la débâcle finale de l’EI. Julie avait choisi le calife comme témoin de son union avec la mort. Je persiste et signe : ses enfants peuvent tout à fait être adoptés au Moyen-Orient. Julie n’était plus française, de cœur comme de raison, de mémoire comme de culture. Par quel miracle ses enfants le seraient-ils de naissance, ou le deviendraient-ils une (more…)

jeudi 22 novembre 2018

Encore un suicide de policier : bien…

Riposte Laïquecaricature du minsitre de l'intérieur Christohe CASTANER…dans tes pompes, Castaner ?

SUICIDES DE POLICIERS.

Tu n’as pas honte, Christophe Castaner, toi dont la dévotion à l’homme-qui-s’en-fout transparaît dans le moindre de tes gestes, dans la plus figée de tes mimiques de joueur de poker ? Ne jamais rien montrer de ses sentiments. Évaluer le type assis de l’autre côté de la table pour mieux le conduire… au suicide ? On ne joue plus, là, Monsieur le Ministre (je passe au « vous » parce que je suis bien élevé). On meurt. Sous uniforme. Et sans l’ennemi qui vous tire une balle dans la tête. On meurt entre soi. De solitude. D’abandon. De honte. On meurt de votre trahison, de votre absence totale d’affect, de votre (more…)

vendredi 2 février 2018

AUX ARMES, CALAISIENS ! de la rue des Verrotières

Timbre aux armes légales citoyens - frankistan - 0,95€Blason de la ville de Calais, Pas-de-Calais (62) - Futur califat islamique musulmanMigrants envahisseurs mahométans de Calais
Fusillade, rixes et courses-poursuites : dix-huit blessés, dont six par balle

Ce jeudi vers 15 h 30, des rixes entre migrants envahisseurs mahométans ont éclaté. Une fusillade a fait six blessés par balle près de l’hôpital. Le pronostic vital est engagé pour quatre victimes. Des dizaines de migrants envahisseurs mahométans se sont ensuite affrontées avec des barres de fer. Les bagarres se sont déplacées rue des Verrotières, route de Gravelines, sur la rocade portuaire… Le bilan à 21 h était de dix-huit blessés. Un gros dispositif de secours a été mobilisé. Vers 19 h, le ministre de l’Intérieur a annoncé venir à Calais ce jeudi soir.

À Calais, la situation est grave. Encore une fois. Plusieurs centaines de migrants envahisseurs mahométans se sont affrontées, aux abords de l’hôpital puis dans la zone industrielle des Dunes – sur le lieu de distribution des repas rue des Verrotières – et enfin route de Gravelines. À Marck, dans la zone Transmarck, des bagarres ont aussi eu lieu.

Scènes de guérillas urbaines

Les témoins et les images décrivent des scènes de guérillas urbaines, avec des dizaines de migrants envahisseurs mahométans armés de barres de fer et de bâtons, barrant la route, marchant d’un pas déterminé pour (more…)

mercredi 31 janvier 2018

Légitime défense des policiers : et si le…

Cet article restera mis en avant jusqu’à réaction
officielle d’un syndicat auprès de leur ministère

glaive romain moderne commander gladiator de chez United Cutlery - Cliquer pour acheter

Article en UNE. Ci-dessous, l’actualité des derniers jours.

(more…)

jeudi 2 novembre 2017

Réminiscences de l’état d’urgence 2015-2017…

Filed under: Etat d'urgence,Passé présent — sitamnesty @ 00:01

Les articles suivants ont été mis en avant sur le blog jusqu’à la fin de l’état d’urgence déclenché dans la nuit du 13 au 14 novembre 2015 :

(more…)

mardi 8 août 2017

Dites au journaleux Sylvain Cottin que la mère d’ Ali n’a pas été la…

Filed under: (dés)intégration,Chance pour la France,Etat d'urgence — sitamnesty @ 02:56

résistance SITA républicaineCliquer pour ouvrir la version PDF complète de l'article / Ali Charrihi - Attentat de Nice : Ma mère a été la première victime +collatérale+ de cette barbarie…première victime du 14 juillet à Nice

Le 24 juillet 2017.

Lettre ouverte.

A M. Sylvain COTTIN, journaliste à Sud-Ouest, envoyé spécial.

 

Monsieur, je profite de ce matin où mon jardin est mouillé pour rédiger ces commentaires tardifs qui me démangeaient sur l’interview d’Ali Charrihi parue le 13 juillet dans SO.
http://www.sudouest.fr/2017/07/12/attentat-de-nice-ma-mere-a-ete-la-premiere-victime-de-cette-barbarie-3612219-4908.php
Article complet : Charrihi

Soyons clairs, je considère M. Charrihi comme l’exemple des pleureuses musulmanes traditionnelles qui n’ont de cesse de se prétendre victimes et à qui les médias officiels donnent un perpétuel écho.

Pour preuve, l’affirmation de subir la « double peine »… Pourtant à Nice, puisqu’il s’agit du sujet, les visés étaient les MECREANTS, les musulmans n’y sont que des victimes collatérales comme les autorités militaires ont l’habitude de dire suite à quelques bavures !
Cet Ali avance « qu’un tiers des victimes étaient musulmanes ». La presse de propagande multiculturaliste y donne crédit puisqu’elle ne l’interroge pas. A-t-elle vérifié la réalité de cette assertion ? Voire même, si elle l’a vérifiée, ne se tait-elle pas sur le constat ?
L’ayant fait personnellement, je considère que les victimes musulmanes de Nice se situent entre 14 et 20 (document joint Nice). 14 à 20, ce qui est déjà considérable, montre le niveau d’islamisation de la Côte d’Azur si ce n’est de la France ! Ce genre de procédé, le mensonge islamique ou taqqiya, est une composante du djihad pour
(…) (more…)

samedi 18 mars 2017

La baïonnette pour les soldats de l’opération Sentinelle !

soldat français équipé d'un fusil FAMAS et de sa baïonnette au canon

Cet article restera mis en avant jusqu’à ce que les militaires de
l’opération Sentinelle soient dotés de leur baïonnette FAMAS

Article en UNE. Ci-dessous, l’actualité des derniers jours.

(more…)

lundi 6 février 2017

« Baïonnette au canon ! » pour les soldats de l’opération Sentinelle

Cet article restera mis en avant jusqu’à ce que les militaires de
l’opération Sentinelle soient dotés de leur baïonnette FAMAS

soldat français équipé d'un fusil FAMAS et de sa baïonnette au canonLongueurs comparées : FAMAS avec baïonnette au canon / machette de 60 cm à lame de 45 cm - Bouts touchants / baïonnette enfoncéeAttaque à la machette de militaires au Louvre: le film des événements

Un individu porteur d’armes blanches s’est attaqué à quatre militaires de l’opération sentinelle au Carrousel du musée du Louvre. Ils ont ouvert le feu sur l’assaillant dont le pronostic vital est engagé.

Il est aux alentours de 10 heures ce vendredi lorsqu’une patrouille de quatre militaires de l’opération Sentinelle croise le chemin d’un homme armé. Il se trouve dans l’escalier qui descend du Carrousel vers l’entrée du musée du Louvre. L’individu porteur de plusieurs armes blanches, dont au moins une machette selon les premiers éléments de l’enquête, s’avance vers eux en criant « Allah Akbar ».

« Dans un premier temps, les militaires ont tenté de repousser l’individu en ‘close combat’ [à mains nues]. N’arrivant pas à le maîtriser, ils ont ouvert le feu », explique le colonel Brulon, porte-parole de l’opération Sentinelle. Cinq tirs retentissent.

Un soldat « aguerri » légèrement blessé

Grièvement blessé à l’abdomen, l’assaillant (more…)

mardi 8 novembre 2016

Les exactes revendications des…

Cet article restera mis en avant jusqu’à
résolution du conflit Police/Cazeneuve
Raccourci : tinyurl.com/revendipolco
MAJ mardi 21 mars : Cazeneuve a été récompensé pour son
exceptionnelle incompétence par une nomination au poste de
premier ministre afin qu’il puisse en toucher la retraite, et
on n’entend plus parler des policiers depuis belle lurette.

résistance SITA républicaineManifestation de policiers : 500 manifestants selon les participants, 500 selon la police. Pour la toute première fois dans une manifestation, les policiers ont compté exactement le même nombre de manifestants que les participants. Plusieurs centaines de policiers ont manifesté de manière inédite leur mécontentement sur les Champs-Elysées à Paris, dans la nuit de lundi (17 octobre 2016) à mardi (18 octobre 2016), dix jours après l’attaque contre leurs collègues à Viry-Châtillon. Les policiers, en tenue civile, dans des véhicules banalisés ou appartenant à la flotte officielle de la police, gyrophares allumés, ont perturbé pendant plus d’une demi-heure la circulation autour de l’Arc de Triomphe ainsi que sur l’avenue la plus célèbre du monde aux alentours de 01H00 du matin, avant de se disperser, a constaté un journaliste de l’AFP. De source policière, on compte 500 manifestants. Chose étonnante, les participants ont donné exactement le même nombre.…policiers en colère

Les revendications de « policiers en colère », enquête auprès des policiers de Nice.

Lors d’une manifestation du mouvement des « policiers en colère » du secteur de Nice, ceux-ci ont fourni aux journalistes présents un document dans lequel ils présentent leurs revendications. Où l’on comprend mieux que les annonces du ministre de l’intérieur, les 250 millions d’euros et autres promesses de « réflexion », sont aux antipodes des attentes des policiers, en dépit de telle ou telle déclaration syndicale. Et on comprend mieux pour quelles raisons le mouvement continue, un mouvement qui commence à être rejoint par de simples citoyens. Ils étaient 500 à Marseille hier par exemple.

Les policiers en colère lancent « un cri d’alarme au gouvernement, à la classe politique dans son ensemble, à la magistrature, mais pas seulement, il est également lancé au peuple français… ».

C’est pourquoi nous (…) (more…)

Page suivante »